presentation_img_alt

Servir selon ses dons

Avoir un cœur de serviteur, de servante

Matthieu 8 v 15-15 : « 14 Jésus se rendit à la maison de Pierre. Il y trouva la belle-mère de Pierre au lit : elle avait de la fièvre. 15 Il lui toucha la main et la fièvre la quitta ; elle se leva et se mit à le servir. »

Saviez-vous que sur l’uniforme de l’Armée du Salut on trouvait ce sigle SS : Sauvé pour Servir ! Quand on a été touché par Dieu, qu’on a fait l’expérience de sa bonté, de son amour, de son pardon va naître en nous ce désir de servir celui qui nous a aimé, sauvé, guéri, délivré !

Quel exemple de serviteur de Dieu suivre ?

Dieu a 1 serviteur par excellence : Jésus

Jésus n’est pas un serviteur de Dieu Bling Bling qui cherche à nous en mettre plein la vue par des titres ronflants, des costumes flashy … la Bible dit qu’il n’avait beauté ni éclat pour attirer notre regard mais en lui Dieu a trouvé un serviteur fidèle prêt à donner sa vie pour ceux et celles qu’il aimait. En Jésus se trouvait un vrai cœur de Serviteur !

Les hommes cherchent à être grand en s’élevant Jésus lui a été grand en s’abaissant.

L’épître aux Philippiens dit de lui : 2 v 6 à 9 : « 6 Lui, il est l'égal de Dieu, parce qu'il est Dieu depuis toujours. Pourtant, cette égalité, il n'a pas cherché à la garder à tout prix pour lui. 7 Mais tout ce qu'il avait, il l'a laissé. Il s'est fait serviteur… 8 Il s'est fait plus petit encore : il a obéi jusqu'à la mort, et il est mort sur une croix ! 9 C'est pourquoi Dieu l'a placé très haut et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tous les autres noms »

Les apôtres un cœur de serviteur ?

Lors du dernier repas de la Pâques de Jésus alors qu’en rentrant dans la pièce chacun avait bien remarqué le vase à l’entrée destiné à laver les pieds transpirants et poussiéreux des convives : chacun s’est dit dans son for intérieur non pas moi je ne vais quand même pas m’abaisser à faire ce travail réservé aux esclaves !

3 ans de formation, dans le ministère à temps plein et pourtant un cœur de serviteur, de servante toujours pas établi en eux !

Quand tous assis ou plutôt allongés, les pieds non lavé Il est écrit dans l’Evangile de Jean 13 v 3 à 17 : « 3 Jésus savait que lui-même était venu de Dieu et retournait à Dieu, et que le Père avait tout mis en son pouvoir. [Jésus pas oublié qui il était : tout à fait conscient de sa valeur, de sa position, de son identité] 4 Il se leva de table, ôta son vêtement de dessus et prit un linge dont il s'entoura la taille. 5 Ensuite, il versa de l'eau dans une cuvette et se mit à laver les pieds de ses disciples, puis à les essuyer avec le linge qu'il avait autour de la taille… 12 Après leur avoir lavé les pieds, Jésus reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? 13 Vous m'appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car je le suis. [là l’identité et la place que Dieu lui a donné] 14 Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 Je vous ai donné un exemple pour que vous agissiez comme je l'ai fait pour vous. 16 Oui, je vous le déclare, c'est la vérité : un serviteur n'est pas plus grand que son maître et un envoyé n'est pas plus grand que celui qui l'envoie. 17 Maintenant vous savez cela ; vous serez heureux si vous le mettez en pratique. »

As-tu un cœur de serviteur ?

Un serviteur est quelqu’un qui par amour accepte de faire ce que les autres ne sont pas prêt à faire : à savoir se faire petit pour que les autres deviennent grands !

Mettre de l’intelligence dans notre service

Connaître ses limites

Quand on veut servir Dieu et notre prochain on se heurte à un 1er obstacle qui est que nous n’avons que 24H dans une journée ce qui est loin d’être suffisant pour pouvoir accomplir tout ce qu’il y aurait à faire !

Le 1er danger dans le service est de se disperser, de courir dans tous les sens, «d’être au four et au moulin » comme on dit chez nous ! Il est impossible malgré toute notre bonne volonté d’être de tous les combats ! Il nous faut donc discerner les combats qui nous reviennent et laisser les autres !

L'exemple de Jésus

Nous lisons dans l’Evangile de Matthieu au chapitre 15 ce passage à 1ère vue très choquant mais à y regarder de plus près très très instructif : « 21 Jésus se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon.22 Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria: Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon.23 Jésus ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s'approchèrent, et lui dirent avec insistance: Renvoie-la … 24 Jésus répondit: Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. »

C’est comme si ne sachant comment comprendre et interpréter le silence du Maître les disciples agacés par les cris insistants de cette femme disaient : « bon et bien puisque que tu ne veux rien faire pour elle au moins renvoie là qu’elle ne nous casse plus les oreilles ! »

La réponse de Jésus aussi surprenante qu’elle paraisse au 1er abord va enseigner une grande leçon à ces serviteurs de Dieu en formation que sont ses 12 apôtres !

La leçon de Jésus

Cette leçon c’est que Dieu a fixé à chacun de ses serviteurs et servantes un périmètre de service ! Et que les multiples sollicitations que nous allons rencontrer dans la vie peuvent si nous n’y prenons pas garde nous amener en dehors du champ mission qui nous a été assigné !

Jésus n’est pas insensible à la détresse et au besoin de cette femme : la preuve est qu’il va faire « une dérogation » et lui accorder la grâce qu’elle demande ! Mais Jésus sait que son temps est compté et qu’il ne peut pas tout faire, répondre à tous les besoins de tous les gens sur cette terre ! Jésus sait que pour qu’un service soit efficace et fructueux il doit se concentrer sur l’objectif que Dieu lui fixé et ne pas s’éparpiller !

Retenons sa leçon

Nous tous qui avons à cœur de servir Dieu et notre prochain comprenons que Dieu a fixé un cadre et des limites à notre service et qu’il est important de les connaitre et de les respecter ! Sinon on va brasser beaucoup de vent, courir dans tous les sens et s’épuiser pour très peu de fruit !

Jésus a dit : « Le serviteur n’est pas plus grand que son Maître mais tout serviteur accompli sera comme son Maître ! » Accepte donc les limites que Dieu impose à ton service, n’aie pas la folie des grandeurs, ou «n’aie pas les yeux plus grand que ton ventre » comme on dit chez nous Ne te mets pas dans le costume du «sauveur » né pour sauver la planète toute entière ce serait naïf de ta part ou pire tellement prétentieux !

Accepter ses limites

La fidélité que Dieu te demande c’est de juste jouer ta part et de ne pas jalouser la part assignée aux autres ! Dans le service de Dieu on n’est pas en compétition les uns avec les autres pour savoir qui sera le plus grand, qui aura le plus grand ministère ! Le service de Dieu c’est un ministère d’équipe et chacun est positionné sur le terrain à un poste précis qu’il doit occuper fidèlement pour faire gagner l’équipe !

Le cadre, les limites que Dieu nous fixe ne constitue pas un enfermement dans lequel on se trouve à vie ! Dans le service de chacun il y a des évolutions, des changements en fonction des saisons de notre vie et de notre ministère. Dieu peut élargir nos frontières ou au contraire les rétrécir !

Connaître ses dons

Dieu donne ce qu’il ordonne ! Mettre de l’intelligence dans son service c’est aussi deuxièmement comprendre qu’il nous a été donné les outils adaptés à notre parcelle !

L'exemple de Jésus

Luc 4 : 18 et 19 : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour :

 annoncer une bonne nouvelle aux pauvres

 guérir ceux qui ont le cœur brisé

 proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue

 renvoyer libres les opprimés

 publier une année de grâce du Seigneur. »

Dieu a oint c.à.d. choisi, équipé, revêtu de puissance et de dons Jésus pour accomplir un service précis !

La leçon de Jésus

Il en est de même pour nous ! Vous connaissez la pince universelle qui sert à foirer les écrous ! Pour chaque type d’écrous, de vis il existe un outil avec une tête spécifique dont la forme correspond exactement !

On doit avoir un cœur pour servir mais aussi se rappeler que le Créateur ne nous a pas calibrés, « designed » pour être multi-services ! Comme pour Jésus nous avons été créés, oint pour des tâches précises que Dieu a préparées d’avance pour nous !

1 Pierre 4 v 11 : « Que celui qui a le don de la parole transmette les paroles de Dieu ; que celui qui a le don de servir l'utilise avec la force que Dieu lui accorde »

Certains appelés, oints pour un ministère de Parole … D’autres pas doué pour parler mais toujours prêts à rendre des services !

1 Pierre 4 v 10 : « Que chacun de vous utilise pour le bien des autres le don particulier qu'il a reçu de Dieu. Vous serez ainsi de bons administrateurs des multiples dons divins. »

Mettre de l’intelligence dans son service c'est concentrer son service sur les domaines où l’on est doué !

Exemple : vous vous évertuez à vouloir prêcher, enseigner alors que votre don n’est pas dance domaine ! Conséquence : votre auditoire s’endort et vous êtes frustrés

Mes charismes sont des indicateurs de ma destinée ! D’où l’importance de découvrir quels outils ( dons, charismes) ont été mis dans ma boite à outils !

Remarque

« Tout don parfait vient du Père des lumières » cela comprend mes dons naturels, mes capacités apprises et mes charismes du Saint-Esprit ! Je suis appelé à servir avec tout ce que j’ai reçu de bon

Maintenant il est important de se rappeler que le Royaume de Dieu est régi par des lois et des principes d’un autre monde et que se baser que sur nos capacités naturelles ou apprises pour déterminer notre place dans le corps peut être une erreur.

On a vu par exemple des businessmen être promu responsable d’église juste sur la base de leurs compétences et succès en affaire et cela s’est avéré une catastrophe : ils se sont trouvés devenir des freins à l’œuvre de Dieu plutôt que des aides ! Car les voies de Dieu ne sont pas nos voies et ses pensées ne sont pas nos pensées déclare la Bible! La foi et la raison ne s’accordent pas toujours !

Autre exemple : on a vu des enseignants, des conférenciers se voir attribuer la chaire dans l’église à cause de leurs dons oratoires et être des enseignants incapable d’impacter leur auditoire et au contraire on a vu des gitans analphabètes et des bègues devenir des prédicateurs puissants ! Les charismes spirituels sont donc les meilleurs indicateurs à considérer pour discerner notre fonction dans le Corps de Christ !

Question : De quel charisme penses-tu avoir été investi ?

Progresser dans son service

Nous avons tous à cœur de progresser dans notre carrière, nos revenus, notre train de vie et nous travaillons dur en vue d’améliorer les choses ! Mais spirituellement souvent nous nous contentons des acquis ! Important de chercher à progresser dans notre service !

Voici 4 facilitateurs de croissance :

1. L'estime de soi

« You must see value in yourself to add value to yourself » John Maxwell

Le manque d’estime de soi est l’ennemi public n°1 de la croissance !

Notre estime de soi se construit par les retours que l’on reçoit de notre entourage. Souvent, on vit à la mesure/hauteur de ce que les autres pensent de nous. Or une statistique affirme qu’avant d’arriver à l’âge adulte, on aura entendu :

- Plus de 150 000 fois « Laisse tomber ! Tu n’y arriveras pas ! »

- Pour seulement 5000 fois « Oui tu peux le faire ! »

Pour chaque parole d’encouragement reçue, on aura dû affronter 30 paroles de découragement !!! Pas étonnant que cela soit dur d’y croire !

Col 3 v 15 dit : « Soyez reconnaissants. »

Définition Internet : « Participe présent du verbe reconnaître = accordant, admettant, affirmant, avouant, confessant, connaissant, convenant, déclarant, discernant, distinguant, identifiant, proclamant. »

Es-tu capable de reconnaître, d’admettre, d’affirmer, d’avouer … « j’ai de la valeur, j’ai un potentiel, Jésus a investi en moi, il se sert de moi… »

Chacun a une place dans le cœur de Dieu et Dieu valorise tous les dons pas juste celui du micro !

Dans la parabole des talents : le 3ème serviteur a une mauvaise image de son maître : un homme dur en affaire, un ogre ! Il en a peur. La peur paralyse, elle ne fait pas progresser ! Faut être en confiance pour faire fructifier le capital qui nous a été confié !

2. Bien se connaître

« You must know yourself to grow yourself » John Maxwell : " Pour pouvoir grandir tu dois te connaître »

Poète Samuel Johnson : « Almost every man wastes part of his life in attempts to display qualities which he doesn’t possess. » “ La plupart des hommes gaspille une partie de leur vie à vouloir être ce qu’ils ne sont pas, à vouloir manifester des qualités, des dons qu’ils n’ont pas reçus ! "

Un service intelligent est un service où l’on va donner priorité aux services pour lesquels on a reçu un don particulier ! Car c’est là qu’on va être le plus efficace et les autres le plus bénis ! Arrête de vouloir devenir ce que tu n’es pas ! Dans ton plan de croissance concentre-toi sur les talents que Dieu a investis en toi !

Donc pour progresser faut découvrir ce qui fait de toi un être unique et le développer ! Que Dieu nous aide à apprendre à reconnaître sa grâce dans notre vie : C’est à dire : nos forces, nos capacités, nos charismes …

Questions : Quel est ton rêve ? Quelle est ta passion ?

Quelqu'una écrit : « There are 2 great days in a person’s life: the day you were born and the day you discover why » “ Il y a 2 grands jours dans 1 vie : le jour où tu es né et le jour où tu as découvert pourquoi

Savez-vous que « votre grand rêve vous a été donné pour répondre à un grand besoin qui est sur le cœur même de Dieu ». Socrates a dit : « unlived life is worth examining » " la vie qu'on ne vit pas mérite qu'on s'y penche "

La passion c’est ce qui produit l’énergie et l’excellence ! « Enthousiasme » = litt « Dieu en toi ». Quand on fait ce pourquoi on a été créé on a de l’entrain, de la pêche, on se fait du bien en le faisant ! Si pas passionné par ce que tu fais c’est que tu n’es pas fait pour ça !

Contrairement à ce que croyait le mauvais serviteur dans la parabole des talents, Dieu ne moissonne pas où il n’a pas semé ! Dieu ne te demandera pas des comptes de ce que tu n’as pas reçu ! Il te demandera : « qu’as-tu fait avec ce que je t’avais donné ? »

Ceci = 1 message libérateur « à l’impossible nul n’est tenu » ! Sois donc en paix ! L’attente de Dieu pour ta vie est réaliste, elle s’aligne sur tes capacités … ce qui lui importe = que tu sois trouvé fidèle avec ce que tu as reçu !

3. Ne pas être isolé

It’s hard to improve when you have no one but yourself to follow ! " John Maxwell

Quand tu sais qui tu es, ce que tu es appelé à faire, cherche des gens qui font cette chose avec excellence et apprends d’eux ! = le principe du modèle ! = le mentoring ! On n’arrivera jamais à maximiser notre potentiel dans tel ou tel domaine sans l’aide d’un coaching ! Tu as beau être fort, sans apport extérieur tu ne seras jamais aussi bon que t’aurais pu l’être !

Conseils pour un bon mentoring

- Ne vise pas trop haut trop tôt ! Tu as juste besoin de quelqu’un avec 2 ou 3 niveaux au-dessus de toi !

- Privilégie les “coachings” dans le domaine de tes forces

- « Like attracts likes » : Dis-moi qui tu aimes et je te dirai qui tu es !

4. Etre consistant

1 Timothée 4 v 12 à 15 : « applique-toi à lire publiquement l'Écriture, à exhorter et à enseigner. Ne néglige pas le don spirituel que tu possèdes… Applique-toi à tout cela, donne-toi entièrement à ta tâche. Alors tous verront tes progrès. »

Grec Meletao traduit « applique-toi à » = entraîne-toi comme le fait 1 athlète ! Comme pour la muscu … l’effort répété paie !

Beaucoup d’entre nous désireux d’aller de l’avant : on commence 1 régime, à courir, on s’inscrit à 1 salle de sport, à 1 cours de chant, de musique, de cuisine … mais ne persévère pas ! Avons la motivation mais ce qui nous manque c’est la discipline !

John Maxwell : « motivation gets you going- discipline keeps you growing » !

Souvent après 1 bon prêche, 1 bon livre, 1 super conférence : gonflé à bloc ! John Maxwell : « gens prêt à charger l’enfer avec 1 pistolet à eau ! »

Mais enthousiasme vite évaporé quand redescends de la montagne ! Besoin de coupler notre motivation avec la nécessaire discipline qui doit aller avec si nous voulons que nos progrès soient évidents pour tous !

Mais cette loi de la « consistance » pas facile car contraire à notre nature déchue ! « Les seuls consistants ici-bas = les morts ! »

Parole de sagesse à méditer : « En général les gens ne décident pas de leur avenir ils décident de leurs habitudes et leurs habitudes deviennent leur avenir ! »

Se multiplier pourquoi ? Comment ?

Le dernier commandement

Combien de commandements y 'a t'il en Matthieu 28 v 19 ? 1 seul impératif (ordre directe) et 3 participes

L’ordre directe = « Faites des disciples de toutes ethnies »

Les 3 participes = " en allant, en baptisant, en enseignant "

= Un commandement de Jésus à tous ses disciples ! « Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (y compris ce dernier commandement)

L'exemple de Jésus

Robert E. Coleman « The Master Plan of Evangelism » : « Jésus n’a pas choisi un programme, il a choisi une poignée d’êtres humains ! Le christianisme repose en grande partie sur Jésus appelant 12 hommes en qui il allait pendant 3 ans investir sa vie! »

Marc 3 v 14 : « Jésus forma ainsi le groupe des douze… Il fit cela pour les avoir avec lui et les envoyer annoncer la Bonne Nouvelle »

« Être avec eux » = la méthode de Jésus pour faire des disciples ! »

Jésus était leur école, leur curriculum ! L’acquisition de la formation se faisait par association avant de se faire par l’explication !

Très intéressant et instructif d’entendre ce que les chefs religieux disaient des 12 : Actes 4 v 13 : « Les membres du Conseil … reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus. » Ma paraphrase « Eux ils ont trainé avec Jésus ! »

Dans Marc 10 v 24 Jésus appelle les 12 « mes enfants ». Comme pour des parents les avoir toujours dans ses pattes ne devait pas toujours être facile pour Jésus ! Mais Jésus avait compris que le monde ne serait pas profondément changé si quelques êtres humains ne l’étaient pas d’abord !

Le besoin de parents spirituels

Le dernier commandement de Jésus ne réclame pas des réunions, il réclame des parents ! Votre vallée réclame des parents !

Ou sont tes enfants ? Ou sont tes disciples ? Qui sont ceux que tu as choisis après prière pour qu’ils traînent avec toi ?

Les gens n’ont pas seulement besoin d’entendre la vérité mais aussi de la voir en action ! Ils ont besoin d’apprendre en voyant un père, une mère faire sous leurs yeux !

Les 12 ont vu Jésus prier, lire, étudier, méditer les Saintes Ecritures, en faire usage, « gagner des âmes », enseigner, aborder des individus, des foules, des malades, des démonisés … et Jésus ne manquait jamais de faire en privé un « debrief » avec ses disciples sur ce qu’ils avaient vu ou entendu pour s’assurer qu’ils avaient bien compris et intégré la leçon !

Témoignage de Billy Graham

Demandé à Billy Graham « si vous étiez pasteur d’une église que feriez-vous ? ». On se serait attendu de sa part à « de grands campagnes d’évangélisation ! »

Et bien non, il a répondu : « une des 1ères choses que je ferai = créer un groupe de 8 à 12 personnes qui se réunirait chaque semaine pendant plusieurs heures, plusieurs années de suite et dans lequel je pourrai investir tout ce que j’ai appris et je leur demanderai en retour de commencer à faire de même ! »

A toi de jouer !

Aujourd’hui souvent on pense qu’organiser des réunions, qu’amener quelqu’un à l’église, c’est cela obéir à Matthieu 28 v 19 ! Non ! Obéir c’est toi qui fait les disciples :

 En allant !

 En baptisant !

 En enseignant à tes enfants spirituels les 50 commandements que Jésus nous a laissé !

 En envoyant ces nouveaux disciples avec ces mots : « ce que tu as reçu et entendu de moi va et transmets-le à ton tour à des hommes et des femmes fidèles qui le transmettront à leur tour à d’autres ! »

L’église ce n’est pas une crèche où on refourgue les bébés aux pasteurs pour qu’ils s’en occupent. Le fait dans les églises qu’on paie des pasteurs pour « faire le boulot » fait que beaucoup, je dirai même la majorité des chrétiens se sont « lavé les mains » de ce commandement pourtant adressé à tout chrétien mature d’avoir des enfants !!!

Pourquoi paies-tu une prof de dance à ta fille ? Pour danser à sa place ? Bien sûr que non ! Pour lui apprendre à danser ? Bien sûr que oui !

Bien-aimés les ministères n’ont pas été donnés par Dieu à l’église pour faire « le job » mais pour équiper les chrétiens à faire le leur !

Jésus a dit « priez Dieu d’envoyer des ouvriers dans sa moisson ! »

Je prie Dieu de tout mon cœur qu’ils vous envoient !