presentation_img_alt

Créé pour une mission

« Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les y envoie » (Jean 17 : 18)

« Mon but est d’aller jusqu’au bout de ma course et d’accomplir pleinement le service que Dieu m’a confié c’est-à-dire de proclamer la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu. » (Act. 20 : 24)

Nous avons été créés pour une mission auprès de notre prochain

Le ministère est l’appel que chaque chrétien a reçu pour servir les croyants ; la mission pour servir les non-croyants.

La mission, c’est la continuation de ce que Jésus a fait sur cette terre ; nous devons non seulement « venir à lui » mais aussi « partir pour lui » !

L’ordre de mission « Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle…. » n’est pas une suggestion ! Un ordre doit être exécuté ! Il nous est échu une responsabilité : nous ne serons peut-être que la première et dernière personne chrétienne que notre prochain rencontrera.

Mais cette mission est aussi un privilège quand l’on considère qu’à travers notre obéissance, des êtres humains pourront trouver un sens à leur vie ici-bas et hériter la vie éternelle !

De l’aboutissement de cette tâche dépend le retour de notre Sauveur. Il ne nous appartient pas de savoir le moment de son retour ; ce qui nous appartient c’est de le hâter ! Il y en a qui étudient les prophéties mais qui ne soucient guère d’arracher une âme au monde des ténèbres ! Veillons à ne pas nous détourner de l’essentiel !

Quel est le message de ta vie ?

« L’œuvre accomplie chez vous a eu un grand retentissement. » (1 Thess. 1 : 8)

Chacun a un message de vie à partager avec les autres. Celui-ci comporte :

Votre témoignage

Comment vous avez commencé votre relation avec Jésus (qui vous étiez avant de le rencontrer, comment vous l’avez rencontré, qu’est-ce qu’il a changé dans votre vie)

Les leçons que vous avez apprises durant votre vie

Un proverbe dit : «L’expérience de l’un ne profite pas aux autres. » Cela est fort dommage ! Pourquoi ne pas se laisser instruire par l’Histoire, par les erreurs du passé pour ne pas les reproduire ? On éviterait beaucoup de souffrances et de pertes de temps ! Mais il faut de l’humilité pour raconter et de l’humilité pour écouter et se laisser instruire ! Quelle folie de croire que l’on sait mieux que tous ceux qui ont vécu avant nous !

Les passions qui brûlent dans votre cœur

Par exemple : l’écologie, la lutte contre le racisme, l’éducation des enfants, prendre soin des orphelins…

Le message de la croix

Notre perdition, le sens de la croix, la repentance. Jésus nous aime « comme ça », c'est-à-dire les bras grand ouverts, les bras en croix !

Nous avons été crées pour son plaisir, pour ressembler à Jésus, pour faire partie d’une famille, pour servir cette famille et pour partager notre foi : toutes ces choses nous pourrons continuer à les pratiquer dans l’éternité, sauf une ! Celle de partager notre foi. Alors ne passons pas à côté de cette mission ! (Suite)

Actes 13:36 " David, lui, a servi en son temps le projet de Dieu..."

Quel genre de chrétien voulez-vous être ?

Vous avez le choix :

Etre un chrétien « mondain »

Dirigé par l’esprit du « monde » dans tout ce qu’il a d’égoïste : « Moi d’abord » ! Comment utiliser Dieu pour arriver à mes fins ?

Ou bien être un chrétien "tourné vers le monde"

Comment apporter l’évangile au bout du monde ? Avec les nouveaux moyens de transport, internet… le monde rétrécit de plus en plus ! « It’s a small word after all ! » comme dit la chanson à Disney Land ! Les rideaux tombent les uns après les autres (“rideau de fer”, “rideau de bambou”…) Le seul rideau qui reste à faire tomber est notre façon de penser!!!

Celle-ci ne doit plus être tourné vers « moi » mais vers « l’autre ». Elle ne doit pas rester enfermer dans « Jérusalem » mais doit viser « la Samarie » et « même les extrémités de la terre ». Une chose que n’importe quel chrétien peut faire, c’est prier pour le monde : regarder les infos, et couvrez-les de votre intercession. Chaque tremblement de terre, chaque tragédie peut amener à rechercher le Dieu Tout-Puissant. Les humains sont beaucoup plus réceptifs aux choses spirituelles quand ils sont sous la pression, dans la souffrance, en transition….

Vous pouvez donner pour la mission : pas seulement de l’argent mais de votre temps.

Enfin, vous pouvez « aller » en mission : cela n’est plus réservé à quelques-uns. Les opportunités sont multiples où vous pourrez mettre à profit vos talents naturels et surnaturels. J’ai une amie qui est partie en Corée du Nord juste pour prier et manifester de l’intérêt et de l’amitié à un peuple mis à l’index de la planète. L’amour est ingénieux.

Quelque soit votre âge, le reste de votre vie peut devenir la meilleure partie de votre vie. Et vous pouvez commencer à la vivre dès aujourd’hui !

Poème de Catherine Gotte sur "les enfants des rues"

" On les voit dans les métros

Pour réchauffer leur cœur plein de bobos

Traînant comme des chiens errants

Sans collier, sans adresse, sans foyer

Ces gosses ont grandi à coups de pieds

A coups de gueule et à coups de rejets

Dans la colle, ils ont trouvé

De quoi apaiser leur ventre affamé

Et leur ventre qui a peur

On fait c’qu’on peut, pour calmer ses douleurs

Ils ont fui leur quotidien d’enfer

La rue les accueillit, les crans grand ouverts

Je l’ai vue, je l’ai croisée

Cette fille qui pour se protéger

A perdu sa féminité

C’en est assez d’être abusée !

Avant qu’ils ne crèvent comme des rats d’égout

Jésus appelle toute une armée de fous

Qui saura les apprivoiser

En leur donnant plein d’amour à manger

Les conduire dans son chez Lui,

ces strada copii de Roumanie

Ils ne seront plus jamais orphelins

Il y a pour eux bien d’autres lendemains… "

Témoignage du pasteur Claude Houde

" Lors de mon premier voyage dans les dépotoirs de Mexico, j’ai vécu un moment marquant… Le missionnaire humanitaire qui venait chaque jour auprès de ces famille qui vivaient dans ces montagnes de déchets aidait aussi ceux qu’ils appelaient « les enfants des égouts ». Il alluma une lampe de poche, sous nos yeux ahuris, qu’il faisait clignoter dans une borne d’égout. Après quelques minutes, comme des petits rats, des garçons et des filles… montaient à la surface… Ils étaient sidatiques et affamés… une enfants elle-même était enceinte… Soudain, dans le métro, je m’aperçus que le petit garçon qui était resté à côté de moi toute la journée nous avait suivi. Il pleurait et disait bien sûr : « Emmène-moi avec toi ». Un des travailleurs humanitaires mexicain me dit : « Il faut avoir l’air fâché. Il faut tout simplement lui dire « NON ! » très fort et s’en aller… » La foi… c’est un cœur et une église qui en a assez de dire non."

Témoignage du pasteur Dietrich Bonhoeffer

L’Histoire révèle que la plupart des pasteurs et prêtres allemands toléraient ou approuvaient le régime nazi et que l’Eglise se réveilla trop tard. Le pasteur Bonhoeffer dénonça le régime du troisième Reich et fut emprisonné pour être finalement mis à mort pour son courage et ses convictions. Il raconta qu’avant son arrestation lors d’une discussion, un confrère pasteur lui fit cette confidence :, « C’est terrible. Note église est tout près des rails de chemin de fer. Nous entendons les trains qui transportent les Juifs vers les camps. Au début, c’était rare, mais maintenant, c‘est plusieurs fois par jour. Il y a quelques semaines, un dimanche, nous avons vécu un moment vraiment embarrassant. Nous étions au milieu de nos chants et nous avons même entendu des cris « A l’aide, à l'aide ! », Bonhoeffer, horrifié, lui demanda « Mais qu’avez-vous fait ? » Le pasteur lui répondit : « Il y a eu comme un moment de flottement, puis j’ai dit à l’église : ‘Mes frères, mes sœurs, chantons plus fort !’ »

Puisse nos voix ne pas couvrir celle d'un monde qui appelle au secours !

Si Dieu vous mets à coeur de faire un geste pour la mission vous pouvez faire un don en ligne sur ce site à notre page mission. La totalité de votre don sera affectée à l'une de nos missions et vous recevrez un reçu fiscal à joindre à votre déclaration d'impôts.

Cette méditation de Cathy Gotte est inspirée du livre de Rick Warren " une vie motivée par l'essentiel "