presentation_img_alt

Créé pour ressembler à Jésus

"Ceux que Dieu a connus d’avance, il les a aussi destinés d’avance à devenir conformes à l’image de son Fils." (Rom. 8 :29)

"Nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir." (2 Cor. 3 : 18)

Nous avons été créés pour ressembler à Jésus

Dans toute la création, seuls les êtres humains ont été créés « à l’image de Dieu ».

Car, nous sommes des êtres spirituels, doués d’une intelligence, capables d’aimer et d’être aimés, dotés d’une conscience morale.

Mais attention : il ne faut pas se méprendre ! Nous avons été créés pour ressembler à Dieu (Eph. 4 :24), non pour devenir des dieux ! C’est le vieux mensonge du jardin d’Eden, repris par de nombreuses religions et philosophies qui prétend que nous sommes d’essence divine ou que nous pouvons devenir des dieux. En fait, chaque fois que nous voulons contrôler notre vie, notre futur, les autres, nous tombons dans la tentation de devenir des dieux !

Le but de notre vie est d’acquérir le plus possible les vertus divines qui sont réunies dans la personne de Jésus. Cela implique tout un travail en nous. Comme un sculpteur, le Seigneur va nous entailler, nous limer, nous briser à travers les circonstances de la vie. La vie sur terre n’est pas supposée être fac ile ; nous ne sommes pas encore au ciel. Ceux qui désirent devenir chrétien pour vivre « cool »se leurrent complètement.

Le développement de notre caractère ne se fait pas seulement par « imitation », mais par « habitation » ! Nous devons être habités par le Saint Esprit et collaborer étroitement avec lui dans son projet. Ceci est un long processus. Nous sommes en chantier. (Suite)

Grandir dans cette identité d'être créé à l'image de Dieu.

« En exprimant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers celui qui est la tête : le Christ. » (Eph. 4 : 15)

La vérité nous transforme. La croissance spirituelle est un long processus qui consiste à remplacer les mensonges par la vérité. Pour que cette vérité nous imprègne nous devons nous nourrir de la Parole de Dieu (celle-ci est comparée dans la Bible à du lait, du miel, du pain, de la nourriture solide…)

Nous devons la méditer « jour et nuit ». L’inquiétude, c’est se concentrer sur nos problèmes ; la méditation, c’est se concentrer sur les promesses.

Le Seigneur nous a donné sa Parole, pas seulement pour accroître notre connaissance, mais pour changer notre vie. Notre cœur doit être réceptif comme le sol fertile de la parabole du semeur.

Attention : quand vous pensez que les sermons ne vous apportent plus rien, vérifiez si votre attitude n’est pas empreinte de fierté. Car l’enseignant, même le plus ennuyeux qui soit, s’il prêche la Parole de Dieu, peut nourrir un cœur humble et réceptif. (Suite)

Grandir par l'épreuve.

« Nos détresses présentes sont passagères et légères par rapport au poids insurpassable de gloire éternelle qu’elles nous préparent. » (2 Cor. 4 : 17)

« Nous savons… que Dieu fait concourir toute chose au bien de ceux qui l’aiment. » (Rom. 8 : 28)

Transformé par l’épreuve. En fait, Dieu va utiliser davantage encore les circonstances de la vie pour nous transformer que notre lecture de la Bible. Car quand nous sommes en souffrances, nos prières ne sont pas superficielles. On ne se rend pas compte à quel point Dieu est tout ce dont on a besoin à moins qu’il ne soit tout ce qu’il nous reste !

Tout ce qui arrive à un enfant de Dieu a été préalablement « filtré » par Dieu le Père pour l’utiliser pour notre bien même les coups bas de l’ennemi ! Parce que Dieu est en contrôle les « accidents » ne sont que des « incidents » dans le plan parfait de Dieu. « History is His story » ! Dieu va faire un gâteau délicieux à partir de tous les ingrédients de notre vie ; ces ingrédients, pris séparément, peuvent être difficiles à avaler comme un divorce, la mort d’un être cher, les dettes, la maladie… Le plan de Dieu est bien plus grand que tous nos problèmes, nos erreurs, et même nos péchés !

A nous de réagir correctement devant les difficultés de la vie. Celles-ci nous rendra ou « bitter » (amers) ou « better » (meilleurs) : c’est notre choix. Cherchons non seulement le « réconfort » du Seigneur mais aussi à ce qu’il nous rende « conforme » à lui.

« La mise à l’épreuve de votre foi produit l’endurance. » (Jacq. 1 : 1)


Grandir à travers la tentation.

La tentation est l’arme utilisée par le diable pour vous détruire

Mais Dieu veut l’utiliser comme ciment pour vous construire !

Nous ne sommes pas ignorants des tactiques du diable :

1. Celui-ci va identifier un désir même légitime, que nous avons, pour nous suggérer de l’assouvir d’une mauvaise façon ou au mauvais moment. Faîtes toujours attention aux raccourcis !

2. Il insinue le doute dans nos pensées : « Dieu a – t – il réellement ? »

3. Il va essayer de nous tromper avec des semi vérités : « Tout le monde le fait ; c’est qu’un petit péché… »

4. pour que finalement, on en vienne à désobéir à Dieu.

Il nous faut faire face à la tentation

1. en refusant l’intimidation.

Etre tenté n’est pas en soi un péché. Jésus lui-même a été tenté ! En fait, plus je vais m’approcher de Dieu, plus je vais devenir une cible pour l’ennemi.

2. en discernant quels sont mes points faibles et en me protégeant

Cela veut dire fuir certaines relations qui sont pour moi une occasion de chute… Ne laisser aucune porte d’entrée au diable.

3. en criant à Dieu à l’aide

Son service est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 !

Il nous faut surmonter la tentation

« Les tentations qui vous ont assaillis sont communes à tous les hommes. D’ailleurs, Dieu est fidèle et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Au moment de la tentation, il préparera e moyen d’en sortir pour que vous puissiez y résister. » (1 Cor. 10 : 13)

1. Dans la tentation tout commence avec une pensée.

Le mieux est de ne pas lutter contre elle de plein fouet. Car plus on lui résiste, plus elle se renforce jusqu’au point de nous contrôler ! Plus on veut ne pas y penser et plus on y pense ! Le mieux est de « zapper » de chaîne et de fixer notre attention sur autre chose. C’est pareil que lorsqu’on fait régime et qu’on pense constamment à la nourriture ! Il faut utiliser la technique du « remplacement » !


2. Quand vous êtes tentés faîtes part de vos luttes à un ami ou à un groupe qui vous soutient.

La bonne volonté ne suffit pas pour se débarrasser d’une mauvaise habitude (par exemple l’alcoolisme). Nous avons besoin de quelqu’un qui nous encourage, nous reprend, prie pour nous. Nous avons besoin de quelqu’un à qui nous rendons des comptes. Arrêtez de prétendre être ce que vous n’êtes pas. Enlevez votre masque. Tous vos « petits secrets », un jour, deviendront des tyrans !

3. Résistez au diable !

Pour cela utilisez la Parole de Dieu comme une arme défensive.

4. Ne vous croyez pas plus fort que vous ne l’êtes.

Acceptez de regarder en face votre vulnérabilité et agissez en conséquence.

Devenir comme Jésus prend du temps. Pourquoi ?

« Celui qui a commencé en vous son œuvre bonne la poursuivra jusqu’à son achèvement au jour de Jésus-Christ. » (Phil. 1 : 6)


1. Parce que nous sommes lents à apprendre.

Il nous faut parfois réapprendre 50 fois la même leçon pour qu’elle soit acquise !

2. Parce qu’il nous faut nous débarrasser de beaucoup de choses

Des choses qui sont fausses et que l’on a mémorisées !

Il n’y a pas de pilule ou prière miracle qui va instantanément défaire les nœuds accumulés pendant des années.

3. Nous avons besoin d’avoir un regard juste sur nous-mêmes

Et cela demande de l’honnêteté, du courage et de l’humilité.

4. Grandir fait mal aux articulations et peut parfois nous faire peur.

C'est un peu comme pour nos ados !

5. Prendre de nouvelles habitudes prend du temps.

Il faut répéter et répéter le même morceau avant de l’intégrer !

Ne soyez pas pressés !

1. Dieu travaille en vous, même quand vous ne le sentez pas.

Et oui !!! C'est ce que la Bible nous dit !

2. Inscrivez dans un journal les leçons que vous apprenez.

Revoyez-les régulièrement.

3. Soyez patient avec Dieu et avec vous-même : Dieu n’est pas pressé.

Il n’y a pas de raccourci pour arriver à la maturité Il prend son temps mais il arrive toujours à temps. Dieu va utiliser notre vie entière pour nous préparer à l’éternité. Il faut une journée pour que pousse un champignon. Mais il faut des centaines d’années pour que pousse un cèdre !

4. Ne vous découragez pas !

Il est possible que vous ne soyez pas encore arrivés là où vous aimeriez être mais constatez tout de même que vous n’êtes plus au même endroit où vous étiez auparavant. Vous avez fait du chemin

Cette méditation de Cathy Gotte est inspirée du livre de Rick Warren "une vie motivée par l'essentiel"