presentation_img_alt

Dans la vie chrétienne il ne suffit pas de bien commencer, il faut bien finir !

La Bible nous parle de gens qui ont bien commencé mais mal fini !

Dans ma lecture personnelle des Ecritures, je viens de terminer les livres des Rois et des Chroniques et plusieurs choses m’ont interpellé : Aujourd’hui j’aimerais vous parler des rois de Juda qui ont bien commencé mais mal fini :

Le roi de Juda Asa vers 900 av. J.-C.

"Le Seigneur son Dieu est avec lui." 2 Chroniques 15 v 9 

Un jour qu’il doit faire face à l’armée éthiopienne de Zéra qui compte plus d’un million de soldats, "Asa appelle le Seigneur son Dieu au secours…C’est sur toi que nous nous appuyons ... Grâce au Seigneur, Asa et l’armée de Juda font reculer les Éthiopiens, qui se mettent à fuir." 2 Chroniques 14 v 10-11 

Mais "la trente-sixième année du règne d'Asa, Bacha, roi d'Israël, vint attaquer le pays de Juda …2 Asa préleva une certaine quantité d'argent et d'or dans le trésor du temple et dans le trésor du palais royal, et l'envoya à Damas, au roi de Syrie Ben-Hadad." 2 Chroniques 16 v 1-3 "

Le prophète Hanani vient trouver Asa, le roi de Juda, et lui dit: « Au lieu de t’appuyer sur le Seigneur ton Dieu, tu t’es appuyé sur le roi de Syrie." 2 Chroniques 16 v 7 

"Asa se fâche contre le prophète et il le fait mettre en prison. À ce moment-là, Asa commence à traiter durement certaines personnes de son peuple." 2 Chroniques 16 v 10

 «La trente-neuvième année où Asa est roi, il a une maladie des pieds très grave. Pourtant pendant sa maladie, il ne cherche pas l’aide du Seigneur, il consulte des guérisseurs." 2 Chroniques 16 v 12

Asa avait super bien commencé mais il a mal fini !

Le roi de Juda Joas vers 800 av J.-C.

Il a bénéficié d’un très bon mentor : "Joas fait ce qui est bien aux yeux du Seigneur pendant toute sa vie, car le prêtre Yoyada l’a bien formé." 2 Rois 12 v 3 

"Après la mort du prêtre Yoyada, les chefs de Juda viennent trouver Joas et Le roi écoute leurs conseils. Les Israélites abandonnent alors le temple du Seigneur ils adorent les poteaux sacrés et les faux dieux. Cette faute provoque la colère de Dieu … l’Esprit de Dieu saisit le prêtre Zakarie fils de Yoyada : Écoutez ce que Dieu dit : 'Pourquoi désobéissez-vous à mes commandements? Vous n’y gagnerez rien! Puisque vous m’avez abandonné, eh bien, moi aussi, je vous abandonnerai.” "Le peuple forme un complot contre Zakarie et, sur l’ordre du roi, ils le tuent à coups de pierres dans la cour du temple du Seigneur. Le roi Joas oublie la bonté que Yoyada, le père de Zakarie, lui a montrée… " 2 Chroniques 24 v 17-22

Joas avait super bien commencé mais il a mal fini !

Le roi de Juda Ozias vers 750 av. J.-C.

"Zakarie [conseiller du roi] enseigne à Ozias le respect de Dieu. Pendant la vie de cet homme, Ozias s’efforce de chercher à connaître le Seigneur Dieu. Et pendant tout le temps où il le cherche, Dieu le fait réussir." 2 Chroniques 26 v 5

"17 Mais à cause de sa puissance, il devient orgueilleux, et ceci entraîne sa perte. Il devient infidèle au Seigneur son Dieu: un jour, il entre dans le temple pour brûler de l’encens sur l’autel du parfum. Le grand-prêtre Azaria entre derrière lui avec 80 prêtres du SEIGNEUR, tous très courageux. 18 Ils se placent en face du roi Ozias et lui disent : 'Notre roi, tu n'as pas le droit d'offrir toi-même de l'encens pour le SEIGNEUR. Seuls les prêtres, les hommes de la famille d'Aaron, qui ont été consacrés pour cela, peuvent le faire. Sors du lieu saint ! … Ozias se met en colère contre les prêtres. Au même moment, la lèpre apparaît sur son front alors il … se dépêche de sortir du lieu saint, parce que le SEIGNEUR l'a frappé… 21 Le roi Ozias reste lépreux jusqu'à sa mort." 2 Chroniques 26 v 16- 21

Ozias avait super bien commencé mais il a mal fini !

"L'important c'est de bien finir" : Bobby Clinton professeur de leadership

A la fin de ses cours en leadership l'imminent professeur de Fuller Seminary Bobby Clinton avait l'habitude de dire :  l'important c'est to "finish well" 

 Ayons donc une sainte crainte! Mais aussi ayons foi dans cette promesse : 

Jude 1 v 24-25 : "A celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse, 25 à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance." SG 

J'aimerais finir cet enseignement en lançant cet Appel aux chrétiens rétrogrades : " Il est encore temps pour toi de revenir vers Dieu ! "