presentation_img_alt

Ce que m'a apporté l'effusion de l'Esprit-Saint

Qu’est-ce que l’effusion de l’Esprit Saint m’a apporté et m’apporte dans mon service de miséricorde ?

Ma rencontre avec le Christ

Ma rencontre personnelle avec le Christ vivant s’est passée quand j’avais 18 ans. Les yeux de mon cœur se sont alors ouverts et j’ai compris le sens de la mort de Jésus sur la croix : à savoir que c’était le prix consenti par Dieu pour racheter et expier mes péchés. J’ai accepté ce sacrifice comme la solution à ma dette spirituelle et j’ai mis toute ma confiance en Christ, le sauveur des pécheurs dont j’étais le 1er. Christ est alors venu habiter chez moi par son Esprit.

Cette rencontre avec le Christ, son amour, son pardon, sa grâce … a fait naître en moi le désir de l’aimer en retour. Je me suis donc engagé dans les eaux du baptême à le suivre. Très vite j’ai ressenti l’appel de la vocation et après 5 années de formation je suis devenu pasteur d’une paroisse protestante évangélique à Nice. C’est là dans mon service de miséricorde auprès des gens vers qui Dieu m’envoyait que je me suis rendu compte de mes lacunes !

Ma rencontre avec le Saint-Esprit

Je réalisais mon manque de puissance et d’onction pour guérir les malades et chasser les démons. Je voyais cette dimension dans le service de miséricorde d’autres témoins du Christ mais pas chez moi !

J’ai donc commencé à chercher et à prier pour être davantage revêtu de la puissance d’en haut ! Le texte de l’Évangile de Luc qui relate comment le St Esprit est descendu sur Jésus lors de son baptême, avant son ministère public, m’a alors été donné comme une promesse pour mon propre ministère. Luc nous dit que Jésus revint du Jourdain rempli du St Esprit.

C’est ce qui allait se passer pour moi : alors que j’assistais à une retraite charismatique : par le biais de l’imposition des mains de l’orateur l’Esprit Saint est descendu sur moi et s’en est suivi une bataille intérieure jusqu’à ce que finalement je capitule ! Je m’explique : L’Ecriture nous dit que Jésus est celui qui baptise dans le St Esprit. « Baptizo » en grec veut dire « immerger », « couler », « noyer » ! Personne n’aime la noyade ! Donc quand Jésus est venu vers moi pour m’immerger, me noyer dans son Esprit Saint ma nature humaine a pris peur et a fait de la résistance. Il ne faut pas s’en étonner car la Bible nous enseigne que la nature humaine s’oppose toujours à L’Esprit Saint ! La nature humaine aime tout contrôler donc le lâcher-prise pour s’abandonner au contrôle de l’Esprit Saint n’est jamais chose facile pour elle!

Quand j’ai finalement capitulé, je me suis sent envahi par la force d’en haut et c’est comme si cette effusion accueillie générait en moi une incroyable poussée de croissance.

Et après ...

Revenu du Jourdain, de mon expérience personnelle du baptême dans l’Esprit Saint … j’ai constaté une différence dans mon service de miséricorde auprès de ceux et celles vers qui Dieu m’envoyait, différence qui au fur et à mesure des années est allée en croissant.

J’ai constaté cette différence d’abord dans mon service de « prédicateur et enseignant de l’Évangile ». Pierre dans sa première lettre écrit que « l’Évangile vous a été communiqué par les prédicateurs de la Bonne Nouvelle qui en ont parlé avec la puissance du Saint-Esprit envoyé du ciel »

Pierre mieux que quiconque connaissait la différence que fait le baptême du Saint Esprit dans le service de la proclamation de la Parole de Dieu. En effet juste après son Jourdain à lui, c’est-à-dire après la Pentecôte, c’est lui qui a prêché ! Et vous savez ce que disent les Écritures ? Que les auditeurs de son sermon furent profondément bouleversés (littéralement transpercés) par ses paroles et que ce jour-là 3000 personnes s’ajoutèrent au groupe des croyants !!! A quoi attribuer un tel succès homilétique ? A la puissance d’en haut !!!

Je n’ai pas encore vu dans mon service de miséricorde 3000 personnes s’ajouter à l'église suite à une prédication mais j’ai vu que mon expérience de l’effusion de L’Esprit avait rendu mon ministère de prédicateur plus puissant et plus percutant.

Un autre domaine où j’ai vu les bénéfices pour mon prochain de mon expérience pentecôtiste est celui de la prière pour les malades et les « démonisés ».

Je remercie donc Jésus pour cette grâce du baptême dans le St Esprit « Celui que Dieu a relevé de la mort … qui a été élevé à la droite de Dieu, a reçu du Père le Saint-Esprit et l’a répandu sur nous … et c’est ce que nous pouvons voir et entendre maintenant ! » Actes 2 v 32 et 33

L’effusion de l’Esprit n’a pas été donnée pour notre gloriole et notre « aura » mais pour mieux nous équiper dans notre service de miséricorde envers notre prochain! Je souhaite et prie que chaque chrétien soit revêtu de la Puissance d'En-Haut !