presentation_img_alt

Voici l'homme heureux !

Mes concitoyens aspirent à être heureux …

Mais mon pays est en panne de bonheur ! D’où nous viendra le secours ? Ces jours-ci, les gens se tournent vers l’Elysée et Matignon pour réclamer ce bonheur à grands cris ! Certes, avoir de bons dirigeants contribue grandement au bonheur d’un pays ! Mais il serait bien naïf de penser qu’à eux seuls nos gouvernants soient capables de satisfaire notre soif profonde de bonheur. On peut obtenir gain de cause pour plusieurs de nos revendications et continuer cependant à être tristes et désabusés ! Pourquoi ? C’est parce que le bonheur, c’est plus que la satisfaction de nos besoins et de nos désirs matériels même si cela y contribue.

Le Bonheur, un contentement intérieur

L’homme heureux est celui qui est en paix avec la vie, avec lui-même, avec son prochain et avec son Créateur. Et la chose la plus importante qui contribue à notre bonheur est l’expérience du pardon.

David chantait : "Voici l’homme heureux: Dieu enlève sa faute, il pardonne son péché." Et pour cause ! David a connu l’insatisfaction d’une vie non pardonnée. Voici son témoignage : "Avant, je ne reconnaissais pas mes torts, et je me plaignais toute la journée." Psaume 32 v 3

On est tellement fortiche à dénoncer les fautes de nos dirigeants, de nos voisins, de notre conjoint … mais si aveugle et indulgent quand il s’agit de nos propres torts !

Si j’avais eu de meilleurs parents …

Si nous avions de meilleurs dirigeants …

Si elle n’avait pas commencé …

Mais comme pour David, tant que nous sommes dans le déni, nous passerons nos journées à nous plaindre !

Sortir du déni

Mais un jour le psalmiste David a décidé de sortir du déni : "Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché ma faute." Psaumes 32 v 5

"Beaucoup de gens cachent leurs fautes et les gardent dans le secret de leur conscience." C’est que déclare Job 31 v 33

Mais toute faute cachée derrière un mur n’apporte pas la paix : on est inquiets qu’on découvre notre cachette !

D’autres essaient de customiser leurs torts par un coup de peinture ou une belle déco ! "J’ai été violent ? Non ! Je l’ai juste remis à sa place !" "J’ai magouillé dans mes déclarations ? Non ! J'ai juste agi dans l’intérêt de mon entreprise."

On ne devient pas heureux en se cherchant des excuses ou en minimisant les faits ! "J’ai dit : 'J’avouerai mes fautes au Seigneur.' Et toi, tu as enlevé le poids de mon péché." Psaume 32 v 5

Le péché, un fardeau qui écrase

Oui le péché est un poids que tout être humain porte et dont on a besoin d’être déchargés ! Il est là le vrai problème de l’humanité, la cause de tous nos soucis.

Mais s’en décharger où, sur qui ?

Sur les autres ? "Non merci !"

"D’où nous viendra le secours ? " Le secours, il est là ! A la croix !

Christ, à la croix, a pris sur lui notre péché.

Il l'a fait pour que nous puissions en être délivré ! Nous sommes invités à nous décharger du poids de nos fautes dans l’océan du pardon de Dieu.

Aujourd’hui, c’est la fameuse chanson de Sinsemelia que j’aimerais vous chanter : "Je vous souhaite tout le bonheur du monde et que quelqu’un vous tende la main..."

Dieu l’a déjà fait : en Jésus, il nous a tendu la main ! Sauras-tu la saisir ?

"Voici l’homme heureux: Dieu enlève sa faute, il pardonne son péché." Psaume 32 v 1 Partagez cette Bonne Nouvelle !