presentation_img_alt

L'église une maison d'encouragement fraternel

On a vu que ce qui caractérise Dieu = sa bonté, sa bienveillance, sa patience

Quelqu’un en qui Dieu habite devrait manifester ces vertus !

Barnabas dans la Bible ça veut dire l'homme qui encourage !

Barnabas était en fait le surnom donné à un certain Joseph.

Barnabas : est le surnom qui lui a été donné par les apôtres pour identifier « l’homme qui encourage » ! Actes 4 v 36

Voici 5 caractéristiques d’un homme qui encourage 

Actes 4 v 34 à 37 : « Personne parmi eux ne manquait du nécessaire. En effet, tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient la somme produite par cette vente et la remettaient aux apôtres ; on distribuait ensuite l'argent à chacun selon ses besoins. Par exemple, Joseph, un lévite né à Chypre, que les apôtres surnommaient Barnabas — ce qui signifie « l'homme qui encourage » —, vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent et le remit aux apôtres. »

1) L’homme qui encourage est un homme bienveillant, compatissant, généreux

Sa compassion (« cum patior » c.à.d. son souffrir avec) le pousse à faire quelque chose pour soulager ses frères et sœurs dans le besoin.

 Actes 9 v 26 : « Arrivé à Jérusalem, Saul essaya de se joindre aux disciples ; mais tous en avaient peur, car ils ne croyaient pas qu'il fût vraiment un disciple. »

Paul devait être découragé, se sentir rejeté …

V 27 et 28 : « Barnabas le prit alors avec lui et le conduisit auprès des apôtres. Il leur raconta comment Saul avait vu le Seigneur en cours de route et comment le Seigneur lui avait parlé. Il leur dit aussi avec quelle assurance Saul avait prêché au nom de Jésus à Damas. 28A partir de ce moment, Saul se tint avec eux, il allait et venait dans Jérusalem et prêchait avec assurance au nom du Seigneur. »

2) L’homme qui encourage prends sous son aile celui qui n’y arrive pas tout seul !

Barnabas souffre avec Paul (« cum patior ») et cette empathie le pousse à faire quelque chose pour y remédier !

Actes 11 v 1 et 2 : « Les apôtres et les frères qui étaient en Judée apprirent que les non-Juifs avaient aussi reçu la parole de Dieu. Quand Pierre revint à Jérusalem, les croyants d'origine juive le critiquèrent.

Actes 11 v 19-24  " La persécution qui survint au moment où Étienne fut tué obligea les croyants à se disperser. Certains d'entre eux s'en allèrent jusqu'en Phénicie, à Chypre et à Antioche, mais ils ne prêchaient la parole de Dieu qu'aux Juifs. Cependant, quelques croyants, qui étaient de Chypre et de Cyrène, se rendirent à Antioche et s'adressèrent aussi à des non-Juifs en leur annonçant la Bonne Nouvelle du Seigneur Jésus. La puissance du Seigneur était avec eux, de sorte qu'un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur. Les membres de l'Église de Jérusalem apprirent cette nouvelle. Ils envoyèrent alors Barnabas à Antioche. Lorsqu'il fut arrivé et qu'il vit comment Dieu avait béni les croyants, il s'en réjouit et les encouragea tous à demeurer résolument fidèles au Seigneur. Barnabas était en effet un homme bon »

Sa bonté, sa générosité, son ouverture l’amène à ne pas voir de problème là ou il n’y en a pas !

3) Là où les autres critiquent l’homme qui encourage se réjouit

Il ne prend pas ombrage des succès qui ne sont pas ceux de son propre camp !

Actes 11 v 25 et 26 : « Barnabas partit ensuite pour Tarse afin d'y chercher Saul. Quand il l'eut trouvé, il l'amena à Antioche. Ils passèrent tous deux une année entière dans cette Église et instruisirent dans la foi un grand nombre de personnes. »

L’homme qui encourage voit le potentiel chez les autres

Actes 13 v 4 : « Barnabas et Saul ainsi envoyés en mission par le st Esprit … » mais à partir du v 13  l'ordre sera inversé ce sera désormais « Paul et Barnabas » et restera ainsi !

L’homme qui encourage est prêt à devenir n° 2 et à laisser le trône à ceux et celles sur qui il voit la main de Dieu. Il n'est pas quelqu’un qui restreint mais qui libère le potentiel chez les autres !

Souvent dans le monde le scénario ressemble à celui du jeu « le roi de la montagne » ! Chez Barnabas pas de chasse gardée, pas de course au pouvoir !

Actes 13 v 5 « Ils avaient avec eux Jean-Marc pour les aider. »

v 13 : «Paul et ses compagnons s'embarquèrent à Paphos d'où ils gagnèrent Perge, en Pamphylie. Jean-Marc les quitta à cet endroit et retourna à Jérusalem. »

Actes 15 v 36 : « Quelque temps après, Paul dit à Barnabas : « Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir comment ils vont. » 37Barnabas voulait emmener avec eux Jean surnommé Marc ; 38mais Paul estimait qu'il ne fallait pas le faire, parce qu'il les avait quittés en Pamphylie et ne les avait plus accompagnés dans leur mission. 39Ils eurent une si vive discussion qu'ils se séparèrent. Barnabas prit Marc avec lui et s'embarqua pour Chypre, 40tandis que Paul choisit Silas et partit, après avoir été confié par les frères à la grâce du Seigneur. »

L’homme qui encourage continue d’y croire là ou d’autres ont laissé tomber !

La bonté, la bienveillance, la patience … c’est ce qui va nous permettre de donner à ceux qui nous ont lâché une 2ème chance !

2 Timothée 4 v 11 : « Emmène Marc avec toi, car il pourra me rendre service dans ma tâche. »

Paul : « merci Barnabas d’avoir continué à y croire … il s’avère qu’aujourd’hui je reconnais que j’ai besoin de lui ! »

Autre exemple d’homme qui encourage : Jonathan le Barnabas de l’Ancien Testament 

Il est frappant de voir comment ces caractéristiques " d'encourageur " s’appliquent à lui aussi !

A côté d’un grand apôtre on trouve un Barnabas. A côté d’un grand roi on trouve un Jonathan !

Pour que le plein potentiel de quelqu’un soit libéré il faut autour de lui des hommes et des femmes qui lui donnent du courage !

Un encourageur c'est :

Quelqu’un qui est au courant de ce qui se passe dans notre vie

Quelqu’un qui se connecte avec nous car il nous a à cœur

Quelqu’un qui nous donne des paroles de foi et de courage

Quelqu’un à qui on peut ouvrir son cœur

Quelqu’un qui fait alliance avec nous

Dieu aimerait que les communautés chrétiennes soient des lieux où l’on est encouragé !

Il aimerait que ses enfants soient des « donneurs de courage » !

L'église telle que Jésus la voudrait est une maison de miséricorde, une maison d’encouragement