presentation_img_alt

On est tous des servants de Dieu !

Etes-vous occupé(e) à accomplir le ministère auquel Dieu vous a appelé(e) ?

Tout le monde n'est pas appelé à devenir un apôtre, un prophète, un évangéliste, un pasteur ou un enseignant (Éphésiens 4 : 11), mais chaque croyant est appelé au ministère !

Vos talents, votre onction et vos capacités ont de la valeur et sont précieuses pour le Royaume de Dieu - que vous ayez l'onction pour prêcher, enseigner, guérir ou bien cuisiner, construire ou encore organiser. Le Corps de Christ a besoin de vous.

Nous honorons souvent les personnes qui œuvrent dans un des cinq ministères dont parle Ephésiens 4 : 11 et nous faisons bien. Ceci est biblique.

1 Timothée 5 : 17 nous dit : " Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'une double marque d'honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement. "

Bien sûr, nous honorons ceux qui nous apportent la Parole de Dieu. Cependant, votre ministère est tout autant digne d'honneur aux yeux de Dieu !

Dieu a prévu pour chaque chrétien une tâche à accomplir dans le Corps de Christ

Chacun est digne d'honneur. Regardez ce que Paul a écrit dans 1 Corinthiens 12 : 22-24 : " Bien plus, les parties du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires, et celles que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos organes les moins décents sont traités avec plus d'égards, tandis que ceux qui sont décents n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait."

Chaque tâche est essentielle dans le Corps de Christ. On peut considérer certaines d'entre elles comme plus dignes d'honneur que d'autres mais aux yeux de Dieu, elles sont toutes honorables, puissantes et saintes.

Paul décrit la grande variété de dons quand il dit : " Vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des enseignants, ensuite viennent les miracles, puis les dons de guérisons, les aptitudes à secourir, à diriger, à parler diverses langues. " (1 Corinthiens 12 : 27-28)

Le ministère d'aide est tout aussi oint que celui d'apôtre, de prophète, d'enseignant ou que le ministère d'opérer des miracles, des guérisons, ou encore le pastorat et le parler en langues avec interprétation !

Celui qui sert à l'accueil, à la garderie, dans le ministère des enfants, de la jeunesse, à l'école du dimanche, dans la chorale, au parking, dans l'administration, l'équipe de sono et vidéo, de travaux de maintenance, de ménage ne sont pas que de simples "volontaires dans l'église". Ils font partie du ministère d'aide. L'apôtre, le prophète, le pasteur et l'enseignant ne peuvent pas accomplir le ministère que Dieu leur a confié sans eux.

Merci pour le précieux ministère d'aide dans l'église de Jésus-Christ

Aider signifie assister. Celui qui assiste, soutient l’effort de quelqu’un d’autre. Lorsque vous êtes fidèle dans le ministère d’aide, vous soutenez le travail d’un autre ministère, celui de votre pasteur ou d’un autre ministère.

Ne pensez que ce que vous faites passe inaperçu. Dieu voit tout et Il vous recommandera et vous bénira.

L’apôtre Paul a fait l'éloge de la contribution de plusieurs personnes qui l'ont assisté. Remarquez que lorsque Paul écrit à leur sujet, il n'en parle pas simplement en faisant référence au travail qu'elles ont accompli. Leur nom est mentionné dans les Écritures comme un témoignage du grand respect qu'il leur portait. Les noms de Phoébe, Aquilas, Priscille et d'autres sont entrés dans l'Histoire de l'Eglise parce qu'ils ont assisté Paul dans son œuvre. Regardez toutes les personnes qu'il mentionne à la fin de l'épître aux Romains !

"Je vous recommande notre sœur Phoebé, diaconesse de l'Eglise de Cenchrées. Réservez-lui, comme à quelqu'un qui appartient au Seigneur, l'accueil que lui doivent des chrétiens. Mettez-vous à sa disposition pour toute affaire où elle aurait besoin de vous. Car elle est intervenue en faveur de beaucoup et, en particulier, pour moi. Saluez Prisca et Aquilas, mes collaborateurs dans le service du Christ Jésus. Ils ont risqué leur vie pour sauver la mienne. Je ne suis pas seul à leur en devoir gratitude. C'est aussi le cas de toutes les Eglises des pays païens. Saluez aussi l'Eglise qui se réunit dans leur maison. Saluez mon cher Epaïnète : il est le premier à s'être tourné vers le Christ dans la province d'Asie. Saluez Marie, qui s'est beaucoup dépensée pour vous. Saluez Andronicus et Junia, mes compatriotes : ils ont été mes compagnons de captivité ; ce sont des apôtres remarquables, qui se sont même convertis au Christ avant moi. Saluez Ampliatus qui m'est très cher dans le Seigneur. Saluez Urbain, notre collaborateur dans le service du Christ ainsi que mon cher Stachys. Saluez Apellès, qui a prouvé son attachement au Christ. Saluez aussi les gens de la maison d'Aristobule et Hérodion mon compatriote. Saluez les gens de la maison de Narcisse qui appartiennent au Seigneur. Saluez Tryphène et Tryphose qui toutes deux travaillent pour le Seigneur, ainsi que ma chère Perside qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur. Saluez Rufus, cet homme de grande valeur, et sa mère, qui est aussi une mère pour moi. Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et tous les frères qui sont avec eux. Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa soeur, Olympas et tous ceux qui appartiennent à Dieu et sont avec eux. Saluez-vous les uns les autres en vous donnant le baiser fraternel. Toutes les Eglises du Christ vous adressent leurs salutations. Je vous engage instamment, chers frères, à prendre garde à ceux qui sèment la division et égarent les autres en s'opposant à l'enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d'eux, car les gens de cette sorte ne servent pas le Christ, notre Seigneur, mais leur ventre. Avec leurs belles paroles et leurs discours flatteurs, ils séduisent ceux qui ne discernent pas le mal. Votre obéissance est connue de tous et cela me remplit de joie, mais je désire que vous sachiez discerner le bien et que vous soyez incorruptibles à l'égard du mal. Le Dieu qui donne la paix ne tardera pas à écraser Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vous.Timothée, mon collaborateur, ainsi que mes compatriotes Lucius, Jason et Sosipater vous saluent. Moi, Tertius qui écris cette lettre, j'ajoute mes salutations dans le Seigneur qui nous unit. Vous saluent encore : Gaïus qui m'offre l'hospitalité et chez qui se réunit toute l'Eglise, Eraste, le trésorier de la ville, ainsi que le frère Quartus. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! Amen! " (Romains 16 : 1-24)

L'Eglise de Rome avait un ministère d'aide important. Paul a énuméré 35 noms dans seulement 24 versets ! Notez qu'il a même inclus Tertius, le scribe à qui il dictait sa lettre, dans la liste des aidants.

Que pouvons-nous tirer comme enseignement de toutes ces personnes que Paul a mentionnées ?

Le ministère des diacres et diaconesses dans l'église chrétienne

Tout d'abord, le mot grec qui décrit Phoébe est "diakonos". Il est souvent traduit par "diacre". Il y avait donc apparemment des femmes diacres dans l'Eglise primitive. On les appelle "diaconesses". Tout le monde ne pouvait pas prétendre au titre de diacre ou de diaconesse. Voici la liste de toutes les qualifications requises qui est répertoriée dans le chapitre 6 des Actes.

"A cette époque-là, alors que le nombre des disciples augmentait, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux parce que leurs veuves étaient négligées lors des distributions quotidiennes. Les douze convoquèrent l'ensemble des disciples et dirent: Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. C'est pourquoi, frères et sœurs, choisissez parmi vous sept hommes de qui l'on rende un bon témoignage, remplis d'Esprit [saint] et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail. Quant à nous, nous continuerons à nous consacrer à la prière et au ministère de la parole." (Actes 6 : 1-4)

Votre église a-t-elle des diacres et des diaconesses ? Les églises ont une vision qui peut différer de leur rôle en fonction de la façon dont ils comprennent Actes 6 : 1-4. Quand vous lisez ces versets attentivement, vous remarquerez ces 2 petits mots « de ce » auxquels souvent on ne fait pas attention. Les églises et dénominations qui minimisent ces mots mettent souvent les diacres en charge de toute l’administration de l’église.

Par exemple, l'église dans laquelle j'ai grandi était dirigée par des diacres ; le pasteur travaillait essentiellement pour eux, ils lui disait ce qu'il devait faire.

Cependant, dans Actes 6: 1-4 nous ne voyons pas les diacres dire aux apôtres ce qu'ils sont supposés faire. Au contraire, ce sont les apôtres qui ont choisi des diacres pour un travail bien spécifique : ils devaient gérer un ministère particulier, à savoir un programme d'alimentation communautaire quotidien.

Le rôle biblique d'un diacre ou d'une diaconesse est de servir dans le ministère d'aide. Ils sont appelés à aider le pasteur dans les choses à faire. Certains diacres vérifient la comptabilité ; ils gèrent des aspects matériels pour que le pasteur puisse s'adonner à la Parole et à la prière. Les diacres sont appelés à servir dans des domaines particuliers de l'église. C'est le pasteur qui leur dit quoi faire et pas le contraire !

Bien que les sept premiers diacres aient été choisis pour servir spécifiquement des repas aux nécessiteux, ils devaient encore répondre à des exigences spirituelles strictes pour être qualifiés. Ils devaient être honnêtes et remplis du Saint Esprit et de sagesse !

Apparemment, Phoébe était une assistante de l'apôtre Paul. Elle accomplissait des tâches qui permettaient à l'apôtre de se concentrer sur la prière et la Parole. Plus tard, il l'a recommandée pour son travail, demandant aux romains de lui venir en aide.

Paul a également reconnu que Priscille et Aquilas ont été des personnes qui l'ont aidé. Comme Paul, ils étaient faiseurs de tentes. Ainsi, l'apôtre a pu rester avec eux un certain temps (Actes 18 : 2-3) alors qu'il prêchait à Corinthe. L'hospitalité de Priscille et Aquilas a permis à Paul d'exercer librement son ministère dans la Ville-Péché du premier siècle. Puis, Paul a déménagé dans la maison de Justus qui se trouvait tout près de la synagogue. Le chef de la synagogue, Crispus, et toute sa maisonnée, ont accepté Jésus ! Quelle percée pour l'Evangile ! Oui, on dira que c'est grâce à Paul que ces âmes ont été gagnées mais aussi grâce à Priscille, Aquilas et Justus. La moisson a été si grande à Corinthe que Paul y est resté presque deux ans. Mais il n'aurait pas pu faire ce qu'il a fait sans le ministère des aidants.

La promotion ministérielle dans l'église de Jésus-Christ

Soyez fidèles dans ce que vous faites auojourdhui et Dieu vous confiera davantage !

Lorsque vous commencez à servir, sachez que cette position ne sera pas forcément permanente. Mettez-vous au travail, faites ce que Dieu vous demande sans rien lâcher.

Priscille et Aquilas ont commencé leur ministère en aidant Paul mais ils l'ont terminé en étant enseignants de la Parole de Dieu ; ils ont instruit l'un des prédicateurs les plus appréciés de l'époque Apollos. Prenez le temps de lire comment la connexion de Priscille et Aquilas avec Paul a eu une incidence sur leur futur ministère à Éphèse. Là-bas, ils ont rencontré un autre prédicateur de renom qui avait besoin de leur ministère d'enseignants.

" Paul resta encore assez longtemps à Corinthe. Ensuite il prit congé des frères et soeurs et embarqua pour la Syrie avec Priscille et Aquilas. Il s'était fait raser la tête à Cenchrées, car il avait fait un voeu.Ils arrivèrent à Ephèse où Paul laissa ses compagnons. Lui-même entra dans la synagogue et s'entretint avec les Juifs, qui lui demandèrent de prolonger son séjour [chez eux]. Mais il refusa et prit congé d'eux en disant: «[Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem.] Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut.» Et il partit d'Ephèse en bateau. Il débarqua à Césarée et monta à Jérusalem pour saluer l'Eglise, puis il descendit à Antioche. Après avoir passé quelque temps à Antioche, Paul se mit en route et parcourut successivement la Galatie et la Phrygie en fortifiant tous les disciples. Un Juif originaire d'Alexandrie du nom d'Apollos était arrivé à Ephèse. C'était un homme éloquent et versé dans les Ecritures. Il était instruit quant à la voie du Seigneur et, plein de ferveur, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien que ne connaissant que le baptême de Jean. Il se mit à parler avec assurance dans la synagogue. Après l'avoir écouté, Aquilas et Priscille le prirent avec eux et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu. " Actes 18 : 18-26

Votre ministère est attaché à celui de quelqu'un d'autre

Une fois de plus, considérez Aquilas et priscille qui ont voyagé comme aidants avec Paul, quittant leur maison de Corinthe pour aller en Syrie, puis à Éphèse. Paul a poursuivi son voyage sur Antioche et le couple de mariés est resté à Éphèse pour instruire Apollos dans la Parole de Dieu. Apollos a été identifié comme l'un des prédicateurs les plus appréciés de Corinthe mais il n'aurait pas pu accomplir son ministère sans le ministère d'enseignement de Priscille et Aquilas. Rappelez-vous, leur ministère a commencé en ouvrant simplement leur maison à l'apôtre Paul.

Ne méprisez pas le jour des petits commencements (Zacharie 4:10).

Tenez-vous aux côtés de votre pasteur ou de tout autre ministère qui enseignent la Parole, met la main à la pâte et touche le monde. Puis soyez spectateur de la promotion et de la bénédiction que Dieu va vous accorder.

Merci pour votre partenariat qui permet de faire ce que Dieu nous a appelés à faire. Votre ministère d’aidant est essentiel, honorable et recommandable.

Ce message est tiré d'une lettre du pasteur Keith Butler à ses partenaires