presentation_img_alt

Force et Faiblesse chez le croyant

Force et faiblesse c'est là notre lot ! Y'a 2 réalités qui se côtoient ici-bas dans notre vécu avec Dieu, vrai sur le plan personnel et aussi communautaire :

1) la réalité de la gloire de Dieu

Tous en mémoire la gloire qui couvrait le visage de Moïse consécutivement à ses faces à face avec Dieu !

2 Corinthiens 3 v 10 : « Nous pouvons … dire que la gloire qui brilla dans le passé s'efface devant la gloire actuelle, tellement supérieure. » FC

V 11 : « Si ce qui était passager a été marqué par la gloire, à bien plus forte raison ce qui demeure est-il entouré de gloire. » NBS

V 18 : « Et nous tous qui, le visage dévoilé, reflétons la gloire du Seigneur, nous sommes transfigurés en cette même image, avec une gloire toujours plus grande par le Seigneur, qui est Esprit. » TOB

Les chrétiens charismatiques, pentecôtistes mettent une emphase particulière sur cette gloire qui accompagne le ministère sous la Nouvelle Alliance ! Mais il existe aussi une autre réalité :

2 Corinthiens 4 v 7 : « Nous portons ce trésor spirituel en nous comme en des vases d'argile, pour qu'il soit clair que cette puissance extraordinaire vient de Dieu et non de nous. » FC

Contraste entre la fragilité des vases de terre que nous sommes et la gloire que nous transportons ! Afin qu’il soit bien clair « que cette puissance extraordinaire vient de Dieu et non de nous. » !!! Récemment expérimenté une piqûre de rappel de cette autre réalité !

2) la réalité de notre faiblesse

Fragilité physique

Quand en pleine forme tendance à surestimer notre force !

2 Corinthiens 4 v 16 : « notre corps s'use petit à petit » PDV « l’homme extérieur va vers sa ruine » TOB

2 Corinthiens 5 v 1 : « Nous savons … que si la tente dans laquelle nous vivons — c'est-à-dire notre corps terrestre — est détruite, Dieu nous réserve une habitation dans les cieux … qui durera toujours. »

Fragilité psychique

2 Corinthiens 7 v 5 : « Depuis notre arrivée en Macédoine, nous n'avons pas eu le moindre repos ; nous étions pressés de toute manière : luttes au dehors, craintes au dedans. » NBS

Célèbre cantique des ailes de la foi : « Tel que suis, sans rien à moi » : Strophe 2 : « Tel que je suis bien vacillant en proie au doute à chaque instant, lutte au dehors crainte au-dedans Agneau de Dieu je viens, je viens ! » Faiblesse de notre être intérieur avec ses peurs, ses doutes, ses blessures, ses frustrations …

Fragilité spirituelle

Romains 7 v 18 : « Je le sais, rien de bon n'habite en moi, c'est-à-dire dans ma chair. » NBS Luc 18 v 19 : « Jésus lui dit : « Pourquoi m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon si ce n'est Dieu seul. » FC Important de ne pas se faire d’illusion sur nous-mêmes comme le jeune homme riche ! Si nous étions livrés à nous-mêmes nous ne serions pas meilleurs que les autres ! Ma chair c’est-à-dire mon humanité naturelle a les mêmes pulsions, les mêmes convoitises, les mêmes violences, la même inclinaison à tromper … bref les mêmes inclinaisons mauvaises potentielles que tout un chacun ! Et je suis différent et vis différemment je le dois uniquement à la grâce de Dieu à l’œuvre dans ma vie !!!

3) En quoi ce rappel est-il salutaire ?

2 Corinthiens 4 v 7 : « Nous portons ce trésor spirituel en nous comme en des vases d'argile, pour qu'il soit clair que cette puissance extraordinaire vient de Dieu et non de nous. » FC

Doit m’amener :

- à une certaine modestie !

Parfois la gloire que nous véhiculons pourrait nous donner l’illusion d’avoir des ailes, d’être devenus des anges, d’être désormais au-dessus du lot !

Blaise Pascal : « qui fait l’ange fait la bête ! »

Paul Romains 8 v 24 : « nous avons été sauvés, mais en espérance seulement »

- à ne pas juger les autres !

Comme les pharisiens le faisaient aveuglés qu’ils étaient par leur propre justice ! Jésus : vous êtes autant pourris que les autres sinon pire mais c’est juste que vous avez revêtu un costume religieux pour y cacher la misère dessous ! Mais l’habit ne fait pas le moine !!!

- à être reconnaissant !

Heureusement que mon salut ne dépend pas de mes performances ou manque de performance ! Et que mes chutes et faillites ne me séparent pas de l’amour de Dieu !

1 Corinthiens 1 v 30 à 31 : « qu’aucune créature ne puisse tirer quelque fierté devant Dieu… le Christ Jésus … est devenu pour nous sagesse… justice, sanctification et délivrance, afin, comme dit l’Ecriture, que celui qui fait le fier, fasse le fier dans le Seigneur. » TOB

4) Témoignage de Paul

2 Corinthiens 12:2-5, 7-10 PDV : «Je connais un disciple du Christ. Il y a 14 ans, Dieu a enlevé cet homme jusqu’au plus haut des cieux. Est-ce que c’était avec son corps? Je n’en sais rien. Est-ce que c’était sans son corps? Je n’en sais rien, mais Dieu le sait. Je le sais, Dieu a enlevé cet homme jusqu’au paradis… Là, il a entendu des paroles qu’on ne peut pas dire avec des mots. Ces paroles, personne n’a le droit de les répéter. Pour celui-là, je me vanterai. Mais pour moi, je me vanterai seulement parce que je suis faible. Ce que le Seigneur m’a fait connaître est extraordinaire. Alors, pour éviter que je me vante de cela, j’ai reçu dans mon corps comme une blessure: un envoyé de Satan est chargé de me frapper pour m’empêcher de me vanter. Trois fois, j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. Mais le Seigneur m’a dit: « Mon amour te suffit. Ma puissance se montre vraiment quand tu es faible. » Donc je me vanterai surtout parce que je suis faible. Alors la puissance du Christ habitera en moi. C’est pourquoi les faiblesses, les insultes, les difficultés, les souffrances et les soucis que je connais pour le Christ, je les accepte avec joie. Oui, quand je suis faible, c’est à ce moment-là que je suis fort.»

Conclusion : Deux réalités

Dans notre vécu personnel et communautaire on va être confronté à ces 2 réalités : allons voir la gloire de Dieu mais aussi la faiblesse humaine. Je préfère perso voir la gloire de Dieu que la faiblesse de l’homme mais je ne veux pas être naïf : Allons voir l’argile dans notre propre vie, dans celles des autres (conjoint, enfants, famille …) dans notre assemblée (frères et sœurs dans la foi, pasteurs, responsables …)

Comment allons-nous réagir quand face à cette réalité ?

Surpris, choqué, déçus … sans doute mais pas oublier que ce que l’on constate chez les autres, les autres peuvent le constater aussi chez nous car nous ne sommes pas des spécimens à part qui n’appartenons pas à cette lignée des vases d’argile ! Alors besoin d’être humbles, miséricordieux, patients, aimants, priant… se rappelant que « l’amour espère tout, supporte tout… » et que la mesure que nous utilisons avec les autres et celle que Dieu utilisera avec nous !

Et Dieu comment va-t-il réagir quand face à notre faiblesse ?

Bonne Nouvelle = Dieu est au courant de cette réalité qu’est notre fragilité et vulnérabilité! Donc pas surpris, pas désespéré quand cette réalité se manifeste ! Il ne s’agit pas pour nous de s’installer confortablement dans nos faiblesses mais de ne pas paniquer quand elles se manifestent ! Elles sont un bon moyen de nous préserver de l’orgueil (définition dico = trop haute opinion de soi-même), une merveilleuse occasion de pratiquer le pardon envers soi et envers les autres et de nous amener à dépendre plus de Dieu encore !

Et rappelons-nous : notre chair et sa faiblesse ne meurt que quand elle est engloutie par la vie d’En Haut ! Notre combat, notre défi, notre discipline est donc de demeurer « en Christ », de demeurer dans une vie « baptizo » « immergée » dans l’Esprit Saint car comme Jésus l’a si bien dit : « sans moi vous ne pouvez rien faire ! »

Avez aimé ce message ? Alors pensez à le partager !