presentation_img_alt

Le prix à payer pour faire des disciples

Faire des disciples exige un haut niveau d’association

Marc 3 v 13 et 14 : « Jésus monta sur une colline ; il appela les hommes qu'il voulait et ils vinrent à lui. 14 Il forma ainsi le groupe des douze qu'il nomma apôtres. Il fit cela pour les avoir avec lui et les envoyer annoncer la Bonne Nouvelle »

" être avec eux " est la méthode de Jésus pour faire des disciples !

Ce n'était pas une stratégie compliquée, sophistiquée qui exigeait la mise en place de programmes, de classes, de séminaires ... c'était juste leur permettre d’être avec lui, de le suivre !

C’est la proximité avec Jésus (manger ensemble, prier et louer ensemble, voyager ensemble, rire et pleurer ensemble …) qui a impacté à vie ses disciples et les a équipé pour devenir des missionnaires de la « Bonne Nouvelle ».

Jésus était leur école, leur curriculum !

Beaucoup de son enseignement se faisait de manière informelle juste par le fait de partager une vie commune.

L’acquisition de la formation se faisait par association avant de se faire par l’explication ! Par exemple quand Thomas pose la question à Jésus « comment est le Père ? » Jésus lui dit « tu as déjà eu la réponse à ta question ! » , « Oui regarde-moi bien et laisse-moi t’expliquer ! » Cf. Jean 14 v 8.

Quelqu’un a écrit qu’un sermon en chair et en os vaut milles explications ! Or notre système de formation actuel est presque uniquement basé sur l’explication !

C'est très intéressant et instructif d’entendre ce que les gens disaient des 12 : Actes 4 v 13 : « Les membres du Conseil … reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus. »

Voila ma paraphrase d'Actes 4:13 « Eux ils ont traîné avec Jésus ! »

Les 12 étaient en effet les enfants spirituels de Jésus, dans Marc 10 v 24 Jésus les appelle « mes enfants ». Comme pour des parents les avoir dans ses pattes ne devait pas toujours être facile pour Jésus d’où son besoin de prendre régulièrement un peu d’air et de se retrouver seul avec son Père !

Mais cette proximité avec les 12 n'était pas une « chasse gardée » ! On voit Jésus prendre aussi le temps de « traîner » avec Zachée, avec les samaritains de Sychar, alors qu’il vient de dire à Bartimée « va, ta foi ta guérit ! » Jésus ne se fâche pas quand ce dernier se met plutôt à le « suivre sur le chemin » cf. Marc 10 v 52.

Ainsi beaucoup vont pouvoir s’associer à des degrés divers à cette « bande apostolique » !

La bande des 70 ou 72

Luc 10 v 1 et 2 : « Après cela, le Seigneur en désigna soixante-douze autres et les envoya devant lui, deux à deux, dans toute ville et en tout lieu où lui-même devait se rendre. 2 Il leur disait : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson. » NBS

On voit dans ce texte qu'il y a eu une multiplication d'ouvriers. La stratégie de Jésus commence à payer : de 12 disciples-ouvriers on est passé maintenant à 72 !

Il ne fait nul doute que Jésus n'a pas eu un niveau comparable d'implication avec les 72 qu’avec le groupe des 12 ! Mais les 12 ont fait des petits... qui sont devenus à leur tour des ouvriers pour rentrer la moisson !

Mais remarquez ce que Jésus dit : " 72 c'est loin d'être suffisant donc priez le maître de la moisson de multiplier ce chiffre ! "

Comment Jésus va t'il exaucer cette prière ? En faisant que les 72 deviennent à leur tour des formateurs de disciples. Imaginez si chacun des 72 fait 12 disciples ouvriers comme Jésus leur Maître l'a fait cela fait 72 x 12 = 864 ouvriers pour rentrer la moisson ! Et si chacun de ces 864 ouvriers forment 12 nouveaux disciples-ouvriers cela fait 864 x 12 = 10368 ouvriers pour rentrer la moisson !! Et si chacun de ces 10368 ouvriers forment 12 nouveaux disciples-ouvriers cela fait 10368 x 12 = 124416 ouvriers pour rentrer la moisson !!!

C'est exactement ce que nous recherchons dans cette formation CDLR : un miracle de multiplication d'ouvriers pour rentrer la moisson de la fin ! Nous croyons que c'est ce que le Saint-Esprit peut et veut faire et vous faites partie de ce plan ! Amen !

Remarque : Il est peut-être plus sage pour notre cercle intime de formateurs de disciples que l'on forme de ne choisir que des personnes de même sexe que nous.

Le défi qui est devant l’église de Jésus-Christ

Les nouveaux chrétiens ont besoin d’une attention particulière pour être accompagné dans leur marche avec Christ et c’est pour cela que Jésus a voulu des communautés chrétiennes pour les entourer et les enseigner. Mais le souci est que la stratégie de l’Eglise est souvent de leur offrir des réunions plutôt que des parents formés et prêts à les enseigner et les suivre!

Souvent les gens pensent pouvoir former de vrais disciples de Jésus en leur demandant de venir à l’église de temps en temps ! Si on avait appliqué cette méthode à Jésus, à Paul, à l'église primitive ils n'auraient pas eu les résultats qu'ils ont eu ! Avec un tel régime on peut faire des paroissiens mais pas des disciples !

Un disciple se forme au sein d'un groupe, d'une structure de formation où il est suivi, encadré, mentoré, enseigné, encouragé. Un groupe auquel il rends des comptes de ses progrès !

Robert Coleman a écrit dans son livre « The Master Plan of Evangelism » : « Si le fils de Dieu a trouvé nécessaire de rester presque constamment avec sa poignée de disciples pendant 3 années et que malgré cela un s’est perdu comment l’Eglise peut-elle espérer faire le travail sur juste quelques jours dans l’année ? » P 48

Le fait est que les nouveaux chrétiens se trouvent la plupart du temps seuls et en proie à de multiples défis et problèmes auxquels ils ne savent pas comment ils doivent faire face ! Ils ont besoin d’un mentor avec qui régulièrement étudier la Bible, prier, partager, poser leurs questions, recevoir de l’aide…

Le fait que dans les églises on paie un pasteur pour « faire le boulot » fait que beaucoup, je dirai même la majorité des chrétiens se sont « lavés les mains » de ce commandement de Jésus de " faire de toutes les nations des disciples " ! Pourtant ce commandement de faire des disciples est adressé à tout chrétien et doit se faire « en allant », « en baptisant » et « en enseignant » !

L’urgence pour nous les pasteurs écrasés par la tâche d’avoir trop d’enfants à nourrir est de revenir à la méthode de Jésus : Faire des disciples qui à leur tour deviendront des faiseurs de disciples !

Pour que ça marche il faut que le disciple en formation soit prêt

1. à obéir à Jésus

Jésus n’exigeait pas que ses disciples soient brillants mais il exigeait d’eux qu’ils lui soient totalement obéissants, « Celui qui retient mes commandements et leur obéit voilà celui qui m’aime » Jean 14 v 21 et 23

Remarque : Si y’a pas la confiance, l’écoute et l’obéissance aucun discipulat n’est possible !

L’obéissance exige un renoncement à soi-même, à vouloir en faire à sa tête ! Il n'est pas possible de suivre Jésus et en même temps de vouloir continuer à suivre son agenda propre : « Maître, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père » Jésus lui répondit : « Suis-moi et laisse les morts enterrer leurs morts. » Matthieu 8 v 21 et 22

Luc 14 v 26 à 28 : « 26 Celui qui vient à moi doit me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et même à sa propre personne. Sinon, il ne peut pas être mon disciple. 28 Si l'un de vous veut construire une tour, il s'assied d'abord pour calculer la dépense et voir s'il a assez d'argent pour achever le travail. »

Jésus est on ne peut plus clair !!!

Jésus est notre modèle d'obéissance : « je ne cherche pas à faire ce que je veux, mais ce que veut celui qui m'a envoyé. » Jean 5 v 30

Pour guider et diriger faut d’abord avoir appris à suivre et à obéir !

« En leur enseignant à obéir » c'est cela le 3ème volet du grand commandement de Jésus de « faire des disciples »

2. à se laisser investir par Jésus

Les 12 sont loin d’être des super-héros,des hommes parfaits ou matures mais ils étaient des vases prêts et désireux de se laisser modeler, changer, impacter, remplir ! Et Jésus les a investi de sa paix, de sa joie, de son amour, de sa gloire, de sa Parole, de son Esprit-Saint … il leur a donné les clefs du Royaume : le pouvoir et l’autorité d’aller en son nom en leur disant « ce que vous avez reçu gratuitement donnez-le gratuitement ! »

Pas de mission sans d’abord une impartation ! Il est possible pour nous de faire les mêmes œuvres que le Christ (Jean 14 v 12) parce que Jésus est allé auprès du Père lui demander d’envoyer la force de l’Esprit-Saint sur nous ses disciples : Actes 1 v 8 : « vous recevrez une force quand le Saint-Esprit descendra sur vous et vous serez mes témoins … jusqu’au bout du monde ! »

Cette mission de « faire des disciples de toutes les nations » ce n’est ni par force humaine ni par puissance humaine qu’elle peut s’accomplir mais seulement par L’Esprit du Seigneur qui nous a été imparti !

3. à entrer en apprentissage

Les gens n'ont pas seulement besoin d’entendre la vérité mais aussi de la voir en action ! Apprendre en voyant quelqu’un faire c'est cela l'apprentissage ! Les 12 ont vu Jésus prier, lire, étudier, méditer les Saintes Écritures, en faire usage, « gagner des âmes », enseigner, aborder des individus, des foules, des malades, des démonisés … et Jésus ne manquait jamais de faire en privé un « débriefing » avec ses disciples sur ce qu’ils avaient vu ou entendu pour s’assurer qu’ils avaient bien compris et intégré la leçon !

Les formateurs de disciples doivent être des gens que les disciples peuvent imiter : « Faites ce que vous avez appris de moi, ce que vous avez reçu et entendu de moi, ce que vous m’avez vu faire.» disait Paul à ses disciples de Philippe Philippiens‬ ‭4:9‬ ‭PDV

4. à se lancer tout en continuant à se laisser conseiller et superviser

Après un peu plus d’ 1 an d’avoir suivi et observé le Maître Jésus a jugé que le temps était venu pour eux de commencer à mettre en pratique !

Nous lisons dans Marc 6 v 7 : « Jésus appela ses 12 disciples et se mit à les envoyer 2 par 2 » ! Le moment est venu de déployer vos ailes comme pour les aiglons nourris au nid familial !

Mais pas n’importe comment ! On voit Jésus leur donner ses instructions . Dans ses instructions on trouve :

- La gratuité du service ! Matthieu 10 v 8 : « Donnez gratuitement ! »

- L’appel à trouver un point d’ancrage bien disposé et s’y amarrer ! cf. Matthieu 10 v 11 : cherchez des personnes de paix, une maison de paix qui pourra vous accueillir et accueillir votre ministère

- S’attendre à de l’opposition : ne pas tomber dans la crainte, être sage (rusé) comme le serpent, purs comme la colombe !

- Allez chaque fois que cela est possible 2 par 2 !

- Nous allons comme les représentants de Christ : « Celui qui vous reçoit me reçoit ! », « Celui qui vous donne un verre d’eau C’est à moi qu’il le donne » Matthieu 10 v 40 et 42

- Quelques mois après l’envoi des 12 nous assistons à l’envoi des 70 (pour préparer la venue de Jésus cf. Luc 10 v 1) L’armée des missionnaires en préparation grossit !

Jésus envoie ses apprentis puis à leur retour de mission : Luc 9 v 10 : « Les apôtres revinrent et racontèrent à Jésus tout ce qu'ils avaient fait. Il les emmena et se retira avec eux seuls près d'une localité appelée Bethsaïda ». Là à l’écart le Maître les écoute puis se mets à les briefer, les conseiller, leur faire des corrections, des suggestions !

Idem avec le groupe des 70 : Luc 10 : « 17 Les soixante-douze envoyés revinrent pleins de joie et dirent : « Seigneur, même les esprits mauvais nous obéissent quand nous leur donnons des ordres en ton nom ! » 18 Jésus leur répondit : « Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Écoutez : je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et d'écraser toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous faire du mal. ( Ministère d'Affirmation) 20 Mais ne vous réjouissez pas de ce que les esprits mauvais vous obéissent ; réjouissez-vous plutôt de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. » (Ministère de Correction)

C’est l’école après les « travaux pratiques » !!! Jésus ne manquait jamais l’occasion de perfectionner ses disciples en tirant parti de leurs expériences dans le ministère ! Si on ne tire pas les leçons de nos expériences sous le regard bienveillant d’un mentor on se prive d’une partie importante de notre formation ! Ne laissons pas nos succès devenir une excuse qui nous empêche de faire encore mieux !

Dans ce parcours de formation nous vous avons souvent demandé de nous raconter ce qui se passait dans votre propre service, notre intention en cela était exactement ce même souci qu'avait notre Maître.

Confession personnelle : " Combien de fois j’aurai pu aider les gens à mieux faire encore si leur orgueil n’avait pas empêché tout débriefing ! Quel dommage ! "

Luc 10 « 21 A ce moment même, Jésus fut rempli de joie par le Saint-Esprit et s'écria : « O Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te remercie d'avoir révélé aux petits ce que tu as caché aux sages et aux gens instruits. Oui, Père, tu as bien voulu qu'il en soit ainsi. »

Jésus commence à savourer le fruit de son investissement !

Conseils aux faiseurs de disciples

1 Il faut impliquer graduellement les disciples en formation dans le service

- Ce dès le début ! C'est pourquoi dans notre parcours de formation CDLR nous avons confié des tâches à chacun dès les 1ères étapes. Si quelqu'un n'est pas trouvé fidèle dans ces petits commencements il ne le sera pas davantage dans les responsabilités plus grandes.

- Petit à petit sur la base de l'obéissance et fidélité dans les premières missions confiez leur en de plus grandes et ce jusqu’à ce qu’ils soient opérationnels et puissent voler de leurs propres ailes !

2 Dans ce processus de faire des disciples vous aurez des frustrations

Voir des échecs, des trahisons mais l'important c'est de ne pas en faire une excuse pour lâcher l’affaire!

Voilà le plan de Christ pour conquérir le monde : des disciples qui font à leur tour des disciples et ainsi de suite !

Le plan stratégique de Jésus a t'il marché ?

Les 11 premiers disciples ont fait des disciples ! Leurs disciples aussi car en moins d’1 siècle la société de l’époque a été ébranlée jusque dans ses fondations, partout une multitude de groupes de disciples s’est créée !

Mais selon Robert Coleman : " peu à peu l’Eglise a dévié vers une autre stratégie : le recrutement de masse qui a donné naissance au « Christendom » ( la chrétienté) " p 112. Des centaines de milliers de gens vont entrer dans le christianisme par le baptême mais qu’en était-il du commandement d’en faire des disciples ? Peut-être avons-nous besoin de réévaluer notre conception du succès !

La stratégie de Jésus n'a pas été désavouée mais plutôt ignorée. On a besoin de se resouvenir que l’évangélisation du monde ne se fait pas par des rites ou des méthodes mais par des personnes !

Le besoin le plus important pour l'évangélisation du monde c'est des ouvriers formés et à l’œuvre pour faire de toutes les nations des disciples ! D’où la demande de Jésus « priez Dieu d’envoyer des ouvriers ! » Matthieu 9 v 37. En est-tu un ? Es-tu désireux d’en devenir un ? Es-tu prêt à en payer le prix?

On a demandé un jour à Billy Graham « si vous étiez pasteur d’une église que feriez-vous ? » il a répondu : « une des 1ères choses que je ferai serait de créer un groupe de 8 à 12 hommes qui se réunirait chaque semaine pendant plusieurs heures... dans lequel je pourrai investir tout ce que j’ai appris et je leur demanderai en retour de commencer à faire de même ! » P 120 du livre de Coleman

Mise en pratique

 Comment toi et moi nous situons-nous par rapport à ce commandement de Jésus de « faire des disciples » ?

 Qu’en est-il de notre aller ?

 Qu’en est-il de notre baptiser ?

 Qu’en est-il de notre enseigner ?

Quel est ton plan pour faire des disciples ? : Ton plan (conscient ou inconscient) c’est le principe autour duquel toute action dans ta vie va s’articuler !

Notre suggestion pour t'aider à faire des disciples : inscris-toi à notre formation CDLR en ligne elle est justement conçue pour t'aider à atteindre cet objectif. Tu en trouveras une présentation dans la rubrique Parcours de formation qui se trouve sur cette page à " Avant de commencer..."

Quelqu’un a dit un jour : « chaque chose qui en vaut la peine prends du temps ! ». T'engager dans notre parcours de formation CDLR te prendra du temps mais ça en vaut la peine !

Seigneur puisse cette série de messages inspirer et équiper beaucoup de gens à devenir des faiseurs de disciples ! Cette série d'enseignements sur "faire des disciples" existe aussi sur ce site en version vidéo dans la rubrique Ministère.