presentation_img_alt

Comment faire des disciples ?

1 « En allant » !

Il a pratiqué lui-même ce qu’il nous a dit de faire : « faites des disciples de toutes les nations d’abord en allant »

- Il est allé sur un lieu de réveil là où Jean le baptiste exerçait son ministère cf. Jean 1 v 35 à 40

- Il s’est rendu en Galilée cf. Jean 1 v 43

- Il a marché le long du Lac de Galilée là où les pêcheurs travaillaient Marc 1 v 19

- Il s’est rendu au bureau des impôts justement là ou Matthieu son futur disciple travaillait cf. Marc 2 v 13

et puis cela a fait boule de neige avec le bouche à oreille !

Le processus de faire des disciples commencent donc en allant à la recherche de candidats potentiels ! Jésus n’était pas en recherche de personnes brillantes avec de bons postes dans la société qu’il pourrait s’avérer précieux d’avoir dans son équipe quand on veut conquérir le monde !

Mais y’avait une chose à laquelle Jésus était très attentif / choix de ses 12 : pas tant leur caractère et leur personnalité, que leur « enseignabilité » !

Un aveu personnel : " Y’a beaucoup de choses que je pourrai transmettre si je trouvais des gens prêts et désireux d’écouter mes conseils. Mais le problème majeur que je rencontre c’est que la plupart des chrétiens préfèrent en faire à leur tête et Je trouve plus de gens qui pensent savoir et veulent m’enseigner que de gens prêts à « s’asseoir à mes pieds » pour me laisser les enseigner ! "

Les gens que Jésus a sélectionné étaient comme il est écrit dans Actes 4 v 13 « des hommes simples et sans instruction » mais ils étaient désireux d’apprendre et de se laisser enseigner par un maître même si c’était un peu laborieux parfois à rentrer et que Jésus a dû en plusieurs circonstances s’arracher les cheveux !

Comment faire des disciples ? : « en allant » !

Quand on est allé et que la, les personnes rencontrées ont manifesté un intérêt pour notre message il nous appartient de les inviter à répondre à l’appel de Dieu

- de se détourner de ...

- de se tourner vers...

voir mes 2 vidéos dans ce site sur ces 2 appels dans la catégorie Fondations

2 « En les baptisant » !

« Faites des disciples de toutes les nations en allant , en les baptisant »

Baptiser fait partie du processus de « faire des disciples »

Pourquoi faire cela ? Pourquoi ce rite baptismal et quel est son sens, son importance ?

Quand on fait un contrat la partie finale est toujours la même : on signe au bas de la page et on met un coup de tampon ! C’est ainsi qu’un contrat, une alliance se scelle et devient officielle dans nos pays en tout cas !

C’est pareil dans l’alliance qui unit Dieu à un être humain : une fois le contenu du contrat écrit à savoir la repentance et la foi : vient le moment de la signature qui est l’engagement de la personne à vivre désormais ce qui est écrit dans ce contrat !

1 Pierre 3 v 21 : « Le baptême consiste … à s’engager envers Dieu avec une conscience pure » Traduction Bible du Semeur

Par le baptême d’eau (baptizo dans le texte original signifiant immerger, noyer) :

Le baptisé signe la réalité de sa repentance

Son immersion dans l’eau c’est la cérémonie d’enterrement de sa vie ancienne de péché, de ténèbres, d’indifférence ou de rébellion

Le baptisé signe aussi la réalité de sa nouvelle vie

En ressortant de l’eau il exprime sa re-naissance spirituelle, ses péchés ont été lavés et il (elle) a commencé une vie nouvelle d’obéissance à Jésus devenu son Seigneur !

Tout comme les autorités font suivre notre signature au bas d’un contrat d’un coup de tampon qui scelle l’acte : l’homme par le baptême signe et Dieu l’autorité suprême mets son « coup de tampon » son sceau sur cette conversion

On fait donc des disciples 1 « en allant », 2 « en baptisant », 3

3 « En les enseignant »

« Faites des disciples de toutes les nations en allant , en les baptisant , en les enseignant »

On est sensé leur enseigner quoi ? Il est dit de la 1ère église : Actes 2 v 42 : « Tous s'appliquaient fidèlement à écouter l'enseignement que donnaient les apôtres … »

Les apôtres leur enseignaient quoi ? 1 Jean 1 v 3 : « Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons à vous aussi ; ainsi vous serez unis à nous dans la communion que nous avons avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ ». Ce que le Seigneur Jésus avait commandé et prescrit aux apôtres ceux-ci se sont fait un devoir de le transmettre aux nouveaux disciples. En cela ils obéissaient parfaitement au commandement de Matthieu 28 v 20 !

Qu'en est-il de la loi rituelle et cérémonielle de Moïse pour les chrétiens ?

Réponse des Apôtres et Anciens de Jérusalem : « le Saint-Esprit et nous-mêmes avons décidé de ne vous imposer aucun fardeau en dehors des devoirs suivants qui sont indispensables » Actes 15 v 28

Réponse de l'Apôtre Pierre : « Maintenant donc, pourquoi défiez-vous Dieu en voulant imposer aux croyants un fardeau que ni nos ancêtres ni nous-mêmes n'avons été capables de porter ? »

Réponse de l'Apôtre Paul : « Je suis libre, je ne suis l'esclave de personne … 20 je ne suis pas soumis à la loi de Moïse … 21 Cela ne veut pas dire que je suis indifférent à la loi de Dieu, car je suis soumis à la loi du Christ. » 1 Corinthiens 9 v 19 à 21

La loi que nous devons enseigner aux nouveaux chrétiens = la loi du Christ, c’est-à-dire tous les commandements qu’il nous a laissé !

Remarque : Christ est venu non supprimer la loi morale de Moïse mais l’accomplir et aussi lui donner tout son sens pour nous aujourd’hui ! Nous chrétiens qui vivons sous la Nouvelle Alliance sommes appelé à lire et appliquer la loi morale de Moïse au travers de la lumière que Christ lui apporte : « Dieu nous a donné la loi par Moïse ; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. » Jean 1 v 17

Quels sont les commandements de Christ ?

On trouve 335 commandements dans la bouche de Jésus selon la compilation de Galen Currah tirée des 4 évangiles combinées : avec rien d’ajouté ni rien d’enlevé !

Parmi tous ces commandements on distingue :

- Des commandements généraux applicables à tous les disciples de tous les temps : environ 50 ! « Faire des disciples » fait partie de ces 50 !

- Des commandements temporels spécifiques à des situations contemporaines de Jésus. Ceux-ci ne s’appliquent donc pas à nous