la-purification

La purification

Cette formation constitue l'étape 18 de notre parcours de formation

Dans le Notre Père nous trouvons cette prière Luc 4 :16-19 : « Délivre-nous du mal » ou « du malin »

Jésus est venu nous délivrer du péché, du moi, de la maladie, des esprits méchants : c’est le but même de sa mission dans ce monde. Jésus veut dire « sauveur », « rédempteur ». Dans cet enseignement nous allons parler de Jésus qui nous délivre des esprits méchants.

Qu’est-ce qu’un esprit méchant ?

Lors de sa chute, Lucifer (qui était une ange auprès de Dieu) a entraîné avec lui d’autres anges qui se sont rebellés contre l’autorité de Dieu. Voir Jude et 1 Pierre dans la Bible.

C’est ainsi que le monde des ténèbres a surgi. Le diable et ses démons ont décidé d’abîmer tout ce que Dieu fait : l’homme en succombant à la tentation dans le jardin d’Eden a fait entrer dans la création terrestre le péché, la mort, la malédiction, la maladie… Les démons ont pour mission de s’infiltrer dans la vie des créatures humaines et des les rendre misérables. Pour cela, il leur faut des points d’entrée. Ils ressemblent à des rats qui cherchent les poubelles.

Partout où il y a du péché, il y a des démons

Quelqu’un qui pèche régulièrement, va inviter sans le savoir un démon affilié à ce péché à s’incruster dans sa vie.

- La Bible dit que lorsqu’on se met en colère, on ne doit pas donner accès au diable, car de la colère peut surgir la haine, la violence… Et une personne colérique peut inviter des démons de violence à s’incruster dans sa vie. Il y a alors plus qu’un péché de colère dans sa vie, mais un démon de violence associé.

- Quelqu’un qui s’adonne à la pornographie, va inviter des démons d’impureté sexuelle à venir. C’est ainsi qu’on voit des gens faire des actes les plus horribles. Quand ces personnes sont interrogées, elles confessent que « c’était plus fort que moi ». Une force était à l’œuvre en elles, qu’elles ne pouvaient plus contrôler. Cette force est un esprit mauvais.

On peut « hériter » de mauvais esprits

Dans ma famille mon arrière-grand-père était très colérique et violent ; mon grand-père également ; mon père parfois. Et bien moi aussi ! Quand je suis venu à Jésus j'ai eu besoin « d’une intervention spéciale », appelée « délivrance » pour être débarrassé de cette tendance à la violence.

Le péché de nos parents, de nos ancêtres ont une influence sur qui nous sommes. Nous héritons de choses bonnes mais aussi de choses mauvaises. D’où l’importance de se débarrasser de tous les mauvais héritages qui sont les nôtres.

Il y a des familles où les suicides se perpétuent de génération en génération.Ce sont des esprits de mort qui se transmettent de génération en génération.

On peut inviter des esprits mauvais en pratiquant la magie, l’occultisme…

La Bible condamne très clairement certaines pratiques comme consulter les médiums, invoquer les morts, chercher à savoir notre avenir à travers toutes sortes de « voyants »… Des objets peuvent aussi être porteurs de mauvais esprits comme un masque, un tableau, une photo…

Il est donc d’une importance extrême de purifier notre maison et d’y faire le ménage, selon la direction de Dieu.

Les mauvais esprits aiment tout terrain de souffrance

- A l'occasion de tremblement de terre, de cataclysmes, d'atrocités... des esprits de crainte peuvent s'emparer de nous

- A l'occasion d'un inceste, d'un viol un esprit de mort peut s'attacher à vous

- Un enfant abandonné va attirer un esprit de rejet

La personne n’est pas responsable mais elle sa souffrance ouvre une brèche au destructeur comme une coupure de la peau ouvre la voie possible à des microbes !

Un chrétien peut-il être « possédé » par un mauvais esprit ?

Cette question a suscité une grande controverse. Des chrétiens et des églises se sont opposés d’une façon virulente à tous ceux qui priaient pour la délivrance de chrétiens disant qu’un chrétien né de nouveau ne pouvait être possédé.

Le terme « possédé » n’est pas dans la Bible. Mais le Nouveau testament parle de « démonisation ». 'Possédé' fait référence à quelqu’un qui est plein du diable et il est vrai qu’on a du mal à croire que quelqu’un qui connaît Jésus soit dans cette situation. Un chrétien ne peut donc pas être 'possédé' !

Cependant, il est tout à fait concevable de penser qu’un chrétien puisse être « démonisé » : c'est à dire lié, torturé par des esprits mauvais. Dans Éphésiens 4 Paul parle à des chrétiens et il leur dit explicitement attention ' ne donnez pas d'accès au diable ' ! v 27. Ici Paul emploie le mot grec ' topos' qu'on retrouve en français dans le mot ' topographique'. 'Topos' désigne donc une portion de territoire, un lieu, un endroit. Paul enseigne qu'un chrétien dont la vie a été confiée à Dieu peut en gardant son péché ( ici la colère) céder une portion de sa vie à l'influence et contrôle de satan. Donc un chrétien peut avoir une partie de sa vie investie par un esprit mauvais et aura besoin d'une prière d'expulsion s'il veut reconquérir le territoire cédé à l'ennemi . Car une fois installé satan ne part jamais de son plein gré : il faut qu'il y soit contraint et forcé !

Les écrits des Pères de l’Eglise nous montrent qu’au baptême, on pratiquait systématiquement sur la personne un exorcisme. Dans la liturgie de l’Eglise Catholique, on retrouve des vestiges de cette pratique : « Je renonce au diable et à ses pompes… »

Cette cohabitation entre lumière et ténèbres, Dieu est satan on a du mal à concevoir qu'elle soit possible et pourtant dans la vie intérieure d’un chrétien, le Saint Esprit ne cohabite t'il pas tant bien que mal avec notre péché. Satan n'a t'il pas rempli le cœur d'Ananias et Saphira qui pourtant était habité par Dieu ? voir Actes 5:3

Au moment de la conversion, la personne a demandé pardon pour ses péchés et ceux-ci ont été pardonnés. Il se peut que sans s’en rendre compte, des démons soient partis à ce moment là. Mais il est aussi tout à fait possible, que s’il n’y a pas eu de repentance suffisante, de vrai nettoyage et mise en ordre de sa vie, que des 'topos' dans notre âme ou notre corps soient encore à amener sous la Seigneurie de Jésus. Ce ou ces démons ont une peur bleue d'être démasqués et ils vont chercher à se cacher tout en faisant leur oeuvre de sabotage dans l'ombre ! Ils empoisonnent alors la vie de ces chrétiens et retardent leur croissance.

Il ne faut pas voir le diable partout mais ne pas le voir, là où il est fait que des chrétiens ne vivent pas dans la victoire. Ils sont dans la dépression, la pauvreté, la maladie, les tuiles à répétition ... Attention, cela ne veut pas dire que toute maladie ou tout problème financier vient d’un démon systématiquement. Mais cela peut être le cas . Et ce serait dommage de rester sous ce joug, si on a la possibilité de s’en débarrasser.

Pour être délivré il faut le vouloir

Beaucoup de gens ont peur que l’on prie pour eux.

- Ils peuvent se sentir jugés : mais il est clair qu’être démonisé est le lot de pratiquement chacun. Comme je l’ai dit, on peut être démonisé, sans être responsable d’aucun péché. On a seulement été les victimes d’atrocité et les démons ont profité de cette porte d’entrée pour en rajouter. Il est donc important que la personne se sente rassurée et aimée.

- C’est vrai qu’une prière de délivrance peut se passer sans pertes et fracas. Mais je ne peux pas vous l’assurer à 100%. Tout dépend du degré de démonisation de la personne et du statut de ce démon. Il y a des démons plus « forts » que d’autres, plus difficiles à éjecter que d’autres… Donc, une délivrance peut se passer dans le calme, d’une façon progressive sur un certain laps de temps, mais il peut aussi arriver que celle-ci soit plus « spectaculaire » avec des « manifestations », des cris, des vomissements, des gens qui tombent et se roulent par terre. Il ne faut cependant pas craindre, car les démons font du cinéma et ils vont devoir s’en aller. Une fois, la libération obtenue, personne ne regrette le processus. C’est comme une femme qui accouche ! ! !

Il faut travailler à sa délivrance

Ceci veut dire reconnaître que le diable a une prise sur notre vie

Qu’il a mis comme un hameçon dans notre cœur et que nous sommes liés. Il faut regarder la vérité en face et désirer la liberté

2 Timothée 2 :24-26 : ' celui qui est au service du Seigneur ne doit pas se quereller. Qu'il soit aimable envers tous, capable d'enseigner et de supporter les critiques ; 25 qu'il instruise avec douceur ses contradicteurs : Dieu leur donnera peut-être l'occasion de changer de vie, et de connaître la vérité. 26 Ils retrouveront alors leur bon sens et se dégageront des pièges du diable, qui les a attrapés et soumis à sa volonté. '

Confesser les péchés auxquels ces démons sont liés

Un avortement peut entraîner un esprit de dépression, de mort. Si je ne confesse pas que cet avortement est un péché (contrairement à ce que la société veut nous faire croire), je ne pourrai pas m’en sortir.

1 Jean 1 : 8-9 : ' Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous. 9Mais si nous reconnaissons nos péchés, nous pouvons avoir confiance en Dieu, car il est juste : il pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout mal. '

Renoncer à certaines pratiques

Dérèglements sexuels…à certaines lectures, à certaines musiques, à certains objets. Il y a des personnes qui sont venues vers nous, juste pour qu’on prie pour leur délivrance mais elles ne voulaient changer aucune pratique, confesser aucun péché… Ceci est extrêmement dangereux car dans ces cas là, la situation de la personne peut devenir pire qu’avant :

Matthieu 12: 43-45 ' Lorsqu'un esprit impur est sorti d'un être humain, il va et vient dans des espaces déserts et cherche un lieu où s'établir. Comme il n'en trouve pas, 44 il se dit : “Je retournerai dans ma maison, celle que j'ai quittée.” Il y retourne et la trouve vide, balayée, bien arrangée. 45 Alors il s'en va prendre sept autres esprits encore plus malfaisants que lui ; ils reviennent ensemble dans la maison et s'y installent. Finalement, l'état de cette personne est pire qu'au début. '

Garder sa délivrance

- Comme après une opération, après une délivrance on peut se sentir affaibli, une cicatrisation a besoin de se faire. Il nous faut nous fortifier en lisant la Bible, en priant, en s’entourant de l’amour des frères et sœurs. Ne pas rester isolé.

- Une personne qui reçoit la délivrance doit la garder en gardant sa maison propre de toute poubelle qui pourrait faire revenir les rats. Cela veut dire marcher dans l’Esprit, être consacré à Dieu (ne pas avoir d’idoles), veiller sur ses paroles… Tout ce dont nous avons parlé dans les enseignements précédents .

- Ne pas avoir honte de confesser à un confident spirituel compétent, si on a rechuté.

- Il se peut également que l’on ait besoin de guérison intérieure suite à des traumatismes. Ceci peut se faire par un suivi de relation d’aide avec un frère ou une sœur, un pasteur, mais aussi l’aide d’un psychologue peut aussi être très utile. La souffrance qui a ouvert la plaie et inviter les « microbes » à venir doit être traitée aussi.

- Car l’ennemi est mauvais perdant il essaiera dès qu’il trouvera le talon d’Achille de se réintroduire. D’où l’importance de rester vigilant.

Bonne Nouvelle : ' Le Fils de Dieu est apparu, afin de détruire les œuvres du diable. ' 1 Jean 3:8 - Colombe