presentation_img_alt

Rebâtir les murailles brisées de la France

Conférence faite le 20 Octobre 2016 à Tours France

Introduction : le passé permet de mieux comprendre le présent

Il est capital de se pencher sur le passé, de chercher à le comprendre … car nous en sommes tributaires. En effet, cette méditation de l'histoire permet de mieux se situer dans le présent.

La France était un pays chrétien depuis le baptême de Clovis roi des Francs

Sa femme Clotilde était une chrétienne fervente

« Clotilde était jeune et belle ; la pureté de sa foi était réputée parmi les populations chrétiennes de la Gaule… Elle fut, un jour, remarquée par les ambassadeurs de Clovis et ce dernier s’éprit d’elle … Le mariage se fit à Soissons en 493, et dès lors Clotilde ne cessa d’intercéder pour que son mari devienne chrétien. Elle essaya elle-même de le convaincre : Les dieux que vous adorez ne sont rien, car ils sont de pierre, de bois ou de métal ; les noms que vous leur avez donnés ne sont que des noms d'hommes et noms de dieux ; ils possèdent plutôt la magie que la puissance divine, et ils sont souillés de vices... Le Dieu qu'on doit adorer est celui qui, par sa parole, a tiré du néant le ciel, la terre, la mer, et toutes les choses qui y sont contenues ; qui a fait briller le soleil, et qui a semé le ciel d'étoiles ; qui a rempli les eaux de poissons et les airs d'oiseaux ; à l'ordre duquel la terre se couvre de plantes, les arbres de fruits et les vignes de raisins ; qui a donné enfin à l'homme, son image … »

La bataille de Tolbiac

Un jour où les Francs avec Clovis à leur Tête combattaient les Germains à Tolbiac le combat tourna à l’avantage des allemands : " Le roi se souvint tout à coup du Dieu de Clotilde, et, debout, en présence de son armée, les mains élevées vers le ciel, il s'écria à haute voix : "Jésus-Christ, que Clotilde affirme être le fils du Dieu vivant, qui, dit-on, donnes du secours à qui espèrent en toi, si tu m'accordes la victoire, et que je fasse l'épreuve de cette puissance dont le peuple consacré à ton nom dit avoir relu tant de témoignages, je croirai en toi et me ferai baptiser en ton nom, car j'ai invoqué mes dieux, et ils ont éloigné de moi leurs secours ; je t'invoque donc, et je désire croire en toi ; fais seulement que j'échappe à mes ennemis."

A peine Clovis achevait-il cette prière, qu’il voit les Allemands courir comme des gens en déroute : leur roi venait d'être frappé d'un trait mortel. Clovis vole à leur poursuite ; les ennemis se retournent et se rendent au roi des Francs. « Nous te supplions de ne pas faire périr notre peuple, disent-ils ; nous sommes à toi. » Clovis reçut la soumission des Allemands, et, revenant en paix dans son royaume, son premier soin fut de raconter à la reine comment il avait obtenu la victoire en invoquant le nom du Christ.

Le baptême de Clovis dans la cathédrale de Reims

Clovis fut baptisé par l’évêque Rémi qui lui dit cette phrase célèbre : «… Abaisse humblement ton cou : adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré ! » … Trois mille hommes de son armée se firent baptiser ; les deux sœurs du roi furent également touchées … Rémi les baptisa toutes les deux le même jour. …

C’est ainsi que la Gaule devint chrétienne

Tout cela grâce aux prières incessantes d’une femme pour son époux. Nos sources sur cette conversion de Clovis sont tirées du livre de Cathy Avdjian « La vallée de la louange »

D’autres grandes figures du christianisme sont issues de cette nation : Irénée père de l’église, Pascal Philosophe, Calvin réformateur … Des liens historiques très forts liaient la France au christianisme jusqu’à ce que vienne la Révolution Française en 1789 !

La brèche de la révolution française de 1789

Pierre Berthoud : La Révolution française: un regard protestant

« La Révolution Française constitue un événement suffisamment important pour y consacrer du temps. Pendant deux jours, entre 45 et 75 personnes d'horizons assez divers ont cherché à comprendre, dans une perspective chrétienne, ce moment dramatique de l'histoire Il ne s'agissait aucunement de remettre en cause le passage de l'ancien régime à la modernité, ni de récuser ce qui, dans cette période agitée et trouble de l'histoire, a été positif. On peut penser, en particulier, aux notions de liberté, de tolérance, d'humanité. L'intention première de ce carrefour était de mieux comprendre quel esprit avait marqué la Révolution … Dans la première conférence Pierre Courthial a souligné avec force que «la Révolution française a été d'abord et tout au long de sa durée un mouvement idéologique antichrétien … Ce n’est pas dans la Bible mais dans l’humanisme du siècle des Lumières que les artisans de la Révolution ont puisé leurs idées. »

Tout en soulignant les excès et les abus du pouvoir monarchique absolu, Pierre Berthoud a rejoint l'analyse critique de Pierre Courthial et souligné la parenté de la Révolution russe avec la Révolution française ou l'homme devient la mesure de toute chose. En proposant de libérer l'homme de son angoisse et de sa finitude, par l’homme la révolution se substitue à la rédemption chrétienne ! Souvent on reproduit ce que l’on veut combattre !

Christian Rouvière : Professeur de droit à l'Université Aix-Marseille

Lui relève avec pertinence que dans son effort pour établir la société idéale, l’utopie révolutionnaire a été obligée d’avoir recours à la contrainte, au sang versé et à 1 forme d’absolutisme en privilégiant l'Etat au point de le diviniser !

Peter Jones : Docteur à la faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence

Quant à lui il a rappelé «les fondements néotestamentaires de l'ordre social ». Il a fait ressortir que la révolution de l’Évangile contrairement à la révolution française s'insère dans les structures que Dieu a établies lors de la création. L'Eglise est d’ailleurs le lieu où cet ordre est, à la fois, maintenu et renouvelé. Comment être cobelligérant face aux injustices et au mal, sans être l'allié des idéologies et philosophies adverses ?

Parallélisme entre la Révolution Française et le Psaume 74

Psaume 74 : "Appel à Dieu devant les ruines du temple 1 Poème chanté appartenant au recueil d'Assaf. O Dieu, pourquoi nous as-tu définitivement rejetés ? Pourquoi restes-tu furieux contre nous, le troupeau dont tu es le berger ? 2 Souviens-toi de ton peuple : il y a longtemps que tu l'as acquis. Souviens-toi de ces tribus qui t'appartiennent et que tu as prises en charge. Souviens-toi du mont Sion, où tu as fait ta demeure. 3 Monte jusqu'à ces ruines déjà anciennes : l'ennemi a tout saccagé dans le lieu saint. 4 Tes adversaires ont poussé leurs hurlements à l'endroit même de ta présence. Ils y ont placé leurs bannières. 5 Ils s'y sont montrés comme des bûcherons qui brandissent leurs haches dans une forêt. 6 A coups de cognée et de pioche, tous ensemble, ils ont fracassé les sculptures. 7 Ils ont mis le feu à ton sanctuaire, jeté à terre et souillé ta propre demeure. 8 Ils se disaient à notre sujet : « Nous allons les mater tous ensemble. » Ils ont incendié dans le pays tous les lieux de rendez-vous avec Dieu. 9 On ne voit plus les signes de ta présence, il n'y a plus de prophètes, et personne parmi nous ne sait jusqu'à quand tout cela durera. 10 Oui, combien de temps encore, ô Dieu, l'adversaire te provoquera-t-il, l'ennemi se moquera-t-il de toi sans cesse ? 11 Pourquoi te retiens-tu d'intervenir et restes-tu les bras croisés ? 12 O Dieu, mon Roi depuis toujours, tu es l'auteur de bien des délivrances sur la terre. 13 Tu as eu la force de fendre la mer, de briser les têtes du grand dragon marin, 14 de fracasser le crâne de ce monstre, et tu l'as fait dévorer par les requins. 15 Tu ouvres un passage aux sources et aux ruisseaux, tu dessèches des fleuves intarissables. 16 Le jour t'appartient, la nuit aussi, toi qui as créé la lune et le soleil. 17 Tu as fixé toutes les limites de la terre, c'est toi qui as fait l'été et l'hiver. 18 Rappelle-toi ceci, Seigneur : l'ennemi te provoque, ce peuple stupide se moque de toi. 19 Ne livre pas aux bêtes sauvages la vie du peuple qui t'est si cher, n'oublie pas pour toujours l'existence de ces pauvres qui sont à toi. 20 Considère tes engagements, alors que les victimes de la violence ont rempli les cachettes du pays. 21 Ne laisse pas les opprimés repartir humiliés. Mais que les pauvres et les malheureux se mettent à t'acclamer. 22 Interviens, ô Dieu, défends ta cause."

Ces versets : " 3 Monte jusqu'à ces ruines déjà anciennes :l'ennemi a tout saccagé dans le lieu saint. 4 Tes adversaires ont poussé leurs hurlements à l'endroit même de ta présence. Ils y ont placé leurs bannières." me rappellent l’histoire de mon pays ! Par rapport à cette brèche qu'a constitué la Révolution Française : la solution du Psaume 74 c'est : v 3 « Monte jusqu'à ces ruines déjà anciennes » , v 19 « N'oublie pas pour toujours » , v 22 « Interviens, ô Dieu », v 12 « tu es l'auteur de bien des délivrances sur la terre. », v 10 « combien de temps encore … l'ennemi se moquera-t-il de toi sans cesse ? » , v 2 : « Souviens-toi de ces tribus qui t'appartiennent et que tu as prises en charge. »

La solution est dans 1 intervention miséricordieuse de Dieu!

Témoignage du pasteur Jean-François Gotte

" Quand je priais pour la France sur les collines de Chatsworth , j’avais vue sur un cimetière au milieu duquel se tenait une église et je pus y entendre qu’on y célébrait un office ! Et une voix intérieure me dit : "Ce sont les morts dans leurs tombeaux qui ont besoin de ce qui se passe dans l’église pas les vivants bien au chaud entre leurs 4 murs ! Ouvrez les portes, ouvrez les fenêtres laissez la vie envahir ce cimetière " ! Je reçus alors une promesse qui est à la base de notre ministère CDLR :

Isaïe 26 : « 19 Mon peuple, tes morts reprendront vie — alors les cadavres des miens ressusciteront ! — Ceux qui sont couchés en terre se réveilleront et crieront de joie. Le Seigneur t'enverra une rosée de lumière, et la terre redonnera naissance à ceux qui n'étaient plus que des ombres. »

Voilà l’intervention de Dieu qui va sauver la France et rebâtir ce que l’homme et l’enfer ont détruit dans ce pays !Nous sommes invité à pleurer sur ce divorce ou la France a répudié son Dieu à qui elle avait fait des promesses, envers qui elle avait pris des engagements ! Nous sommes aussi Invités à rappeler à Dieu notre histoire et lui demander de revenir !

Déclaration d'André Malraux et de Harvey Cox chercheur à Harward

Malraux avait écrit : « Le 21ème siècle sera chrétien ou ne sera pas ! » Et en effet contrairement à l'affirmation de Nietzche qui disait « Dieu est mort ! » , nous assistons aujourd’hui au retour de Dieu ! C'est le chercheur Harvard Harvey Cox qui l'affirme dans son livre : « le retour de Dieu ! »

Je crois et prie pour ce retour de Dieu dans mon pays et que sur ce cimetière le Seigneur envoie une rosée de lumière qui redonne naissance à ceux qui n’étaient plus que des ombres !