presentation_img_alt

Pour commencer ...

Motto emprunté au monde des affaires

« Si une entreprise souhaite réussir à long terme, il faut qu’elle détourne son attention d’elle-même et qu’elle concentre son énergie sur sa seule raison d’exister : servir ses clients ! »

Motto transposé à l’église : " faut que l’église détourne son attention d’elle-même et qu’elle concentre son énergie sur sa mission telle que définie par Jésus ".

« Jésus s'approcha et leur dit : « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d'eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et sachez-le : je vais être avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » Matthieu 28 v 18 à 20

Une question à nous poser

Quelles sont les personnes qui comptent le + pour nous ?

Combien de non-chrétiens font-ils partie de cette liste …

Quelles sont les personnes qui comptent le + pour Jésus ?

Luc 15 v 1 : «Les collecteurs d'impôts et autres gens de mauvaise réputation s'approchaient tous de Jésus pour l'écouter. »

Jésus était entouré d’irréligieux, de parias, d’indésirables, de sceptiques, de brebis galeuses … qui l’écoutaient.

Un peu en retrait un petit groupe de religieux hochait la tête et se parlait à mi-voix : " il s’intéresse à ces gens-là ! Il leur consacre du temps ! Il mange avec eux ! "

V 2 : « Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquaient Jésus ; ils disaient : « Cet homme fait bon accueil aux gens de mauvaise réputation et mange avec eux ! »

Jésus qui connaissait le fond de leur pensée : « je vais éclaircir ce point avec eux 1 bonne fois pour toute !!! »

V 3 : « Jésus leur dit alors cette parabole … », v 8 : « Ou bien, si … », v 11 : « Jésus dit encore … »

Cela s’appelle un tir en rafale ! L’histoire de la brebis perdue, de la pièce perdue et du fils perdu : une manière pour Jésus d’enfoncer le clou une bonne fois pour toute : les perdus font partie de la liste des gens qui comptent beaucoup pour Dieu !

Témoignage du pasteur Bill Hybells

A une saison où il méditait sur ces paraboles de Luc 15, Bill Hybells faisait partie d’un club de gym. Un immigré musulman indien vint rejoindre ce club. Pour les membres du club il était clair que cet homme faisait désormais partie du décor mais en fait pour eux il ne comptait pas plus que cela !

(Comme pour nous / nos voisins, nos collègues de travail … ils font partie de notre décor mais quelle valeur leur accorde-t-on ?)

La conclusion de la méditation du pasteur Bill sur Luc 15 était que tout le monde comptait pour Dieu ! Donc cela voulait dire que cet immigré musulman indien ne faisait pas exception à cette règle !

Le pasteur Bill décida alors qu’il allait faire des efforts pour s’intéresser à lui ! Une fois il lui a offrit la Bible. La fois suivante cet indien lui a offert en retour le Coran.

Un jour alors que pasteur Bill était en train d’enfiler sa tenue de sport il voit venir vers lui ce Mr indien le visage décomposé … " ma femme m’a quitté … je ne sais pas ce que je vais devenir …" (Il avait 1 enfant en bas âge)

Le pasteur Bill sentit alors que le St Esprit le poussait à prendre cet homme dans ses bras : « Ah non Seigneur pas ça répondit [le pasteur] cet homme travaille pour la concurrence ! ». Le St Esprit insista : « je sais ! Mais je veux que cet homme sache au sein de sa douleur qu’il compte pour moi et je veux que toi mon enfant tu le lui communique ! »

Quand le pasteur Bill finalement l’a fait, cet indien musulman s’est effondré dans ses bras et a inondé son épaule de ses larmes !

Ce jour là témoigne le pasteur Bill Hybels " j'ai compris une leçon : ces gens qui font partie de mon décor : la caissière de mon supermarché, ce gars qui roule comme 1 escargot devant moi, ce voisin au chien hargneux, cet affreux ronfleur assis à côté de moi dans le train ou l’avion, mon collègue de travail qui n'a pas la même vision des choses que moi … tous ces gens en réalité ils comptent beaucoup pour Dieu ! "

Quand j’aurai compris et intégrer cela : ça va changer ma façon de les voir et ma façon de les traiter !

Voyez-vous la parabole de la brebis perdue, de la pièce manquante, du fils prodigue nous enseigne que ce n’est que quand quelque chose a vraiment de la valeur à nos yeux qu’on se met à la chercher sans compter jusqu’à ce qu’on la trouve !

Qu'est-ce que cela va me coûter ?

Luc 14 v 28 à 30 : "Si l'un de vous veut construire une tour, il s'assied d'abord pour calculer la dépense et voir s'il a assez d'argent pour achever le travail. Autrement, s'il pose les fondations sans pouvoir achever la tour, tous ceux qui verront cela se mettront à rire de lui en disant : “Cet homme a commencé de construire mais a été incapable d'achever le travail !

Quel sera le prix à payer de mettre les perdus dans ma « top List » ?

Jean 3 v 16 : « Car Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique … »

Jésus a tant aimé les perdus qu’il a donné sa vie sur la croix pour eux

Cela va me coûter à moi aussi :

Du temps

Pour les écouter, leur parler, prier pour eux, les aider …

De l’argent

Passer des coups de fil, repas, transport, cadeaux …

Va compliquer ma vie

S’intéresser à leurs problématiques va m'ajouter des fardeaux , " ma vie est déjà assez compliquée comme cela pour que je m’en rajoute ! " …

Va m’obliger à creuser davantage ma foi

Les gens perdus sont pas des gens bêtes ! On est appelé à être simples mais pas simplistes, faut que mes réponses tiennent la route ! J’aurai peut-être besoin de me former plus, de mieux connaître ma Bible …

Risque de rejet, de persécution

Jésus nous a prévenus : Jean 15 v 20 : « “Un serviteur n'est pas plus grand que son maître.” Si les gens m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi … »

L’amour des perdus va exiger 1 investissement personnel et communautaire !

Qu’est-ce que cela va me rapporter ?

Dans ta vie à choix multiples quelles cases as-tu coché ?

Case sécurité ? Pas de grand risque … mais rien de passionnant non plus !

Dieu nous invite à cocher la case contagieux : sur ce chemin de belles aventures nous attendent comme celle avec l’indien musulman au gym !

Un point commun à ces 3 paraboles est que les retrouvailles débouchent sur des réjouissances !

La joie en récompense

Luc 15 v 5 à 7 : « quand il l'a retrouvé, il est tout joyeux : il met le mouton sur ses épaules, il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé mon mouton, celui qui était perdu ! ” De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'en ont pas besoin. »

V 9 et 10 : « quand elle l'a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce d'argent que j'avais perdue ! ” De même, je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle. »

v 23 et 24 : « Amenez le veau que nous avons engraissé et tuez-le ; nous allons faire un festin et nous réjouir, car mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et je l'ai retrouvé.” Et ils commencèrent la fête. »

Or « la joie du Seigneur est notre force ! » dit la Bible.

Se sentir utile

Quand nous nous impliquons personnellement dans cette grande tâche de secourir les perdus nous éprouvons une sensation qui n’appartient pas à l’expérience humaine normale : nous nous sentons participer à ce grand plan d’amour de Dieu et cela nous rassasie profondément ! Jésus au puits de Sychar a déclaré : « Ma nourriture, c'est d'obéir à la volonté de celui qui m'a envoyé et d'achever le travail qu'il m'a confié. » Jean 4 v 34. Combien c’est gratifiant d’être utiles aux autres et à Dieu !

Un renouveau spirituel

Pour pas mal de chrétiens lire la Bible est devenu une routine, prier une corvée, aller à l’église un devoir … on se traîne sur le chemin laborieux d’un christianisme sans passion ! Quand ces chrétiens se ré-impliquent dans témoignage ils vont expérimenter un renouveau intérieur, le besoin et la soif du ressourcement reprends vie !

Les bénéfices attachés à 1 vie chrétienne contagieuse dépassent de loin le prix à payer !

La formule chimique de la contagion

C'est la combinaison de 3 ingrédients

1er ingrédient = S (saveur)

Matthieu 5 v 13 : « C'est vous qui êtes le sel du monde. Mais si le sel perd son goût, comment pourrait-on le rendre de nouveau salé ? Il n'est plus bon à rien ; on le jette dehors, et les gens marchent dessus. »

Le sel est un agent contagieux par excellence, il impacte son entourage ! Par quel pouvoir ? Par le pouvoir de sa saveur ! Le sel a du goût !!!

 Le sel donne soif !

Pourquoi dans les bars on sert souvent avec la boisson des bretzels ou des cacahuètes ? Pour inciter les gens à boire davantage ! Pareillement quand les gens sont en contact avec un chrétien « salé » ça leur donne soif !

 Le sel relève le goût des aliments !

Avez-vous déja essayé de manger des frites sans sel !? Un chrétien « salé » va mettre du piment dans la vie de ceux et celles qui l’entourent !

 Le sel conserve !

Avant l’invention des réfrigérateurs le sel était largement utilisé pour empêcher les aliments de pourrir ! On voit cela encore aux étalages de poisson ! Un chrétien « salé » freine le déclin moral autour de lui !

Mais si le sel perd sa saveur il perd son pouvoir de contagion !

2ème ingrédient = P (Proximité)

Pour que le sel produise son impact il faut qu’il soit Proche des aliments qu’il veut contaminer ! Le sel est fait pour être en contact direct avec les aliments ! S’il reste dans la salière son impact est nul !

De même si notre saveur chrétienne reste entre les 4 murs de notre bonne petite assemblée notre pouvoir contagieux = 0 ! Pour être contagieux faut devenir Proches de ceux et celles que nous voulons atteindre !

3ème ingrédient = C (communication)

Rom 10 v 13 à 14 : « Quiconque fera appel au Seigneur sera sauvé. » Mais comment feront-ils appel à lui sans avoir cru en lui ? Et comment croiront-ils en lui sans en avoir entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler si personne ne l'annonce ? »

Actes 8 v 31 : « « Comment pourrais-je comprendre, si personne ne m'éclaire ? »

1 Corinthiens 14 v 8 et 9 : « si le joueur de trompette ne fait pas retentir un appel clair, qui se préparera au combat ? De même, comment pourra-t-on comprendre de quoi vous parlez si le message que vous exprimez au moyen de langues inconnues n'est pas clair ? »

Philipiens 2 v 15 et 16 : « Vous devez briller parmi eux comme les étoiles dans le ciel, en leur présentant le message de vie. »

Si il est vrai qu’il ne saurait y avoir d’impact sur notre entourage sans un témoignage en actes : « C'est ainsi que votre lumière doit briller devant les hommes, afin qu'ils voient le bien que vous faites et qu'ils louent votre Père qui est dans les cieux. » Matthieu 15 v 16. La Bible atteste toutefois la nécessité d’un témoignage en paroles clair pour que les gens puissent croire et comprendre. La « Parole de vie » doit être annoncée !

Évangéliser ce n’est pas laisser les gens deviner, c’est au moment opportun communiquer le pourquoi du comment en employant des mots qu’ils peuvent comprendre et auxquels ils peuvent s’identifier !

Pour être contagieux il nous faut donc aussi apprendre à communiquer de façon pertinente, attrayante, ointe la vérité divine ! Ce n’est pas aux gens qu’on veut atteindre de s’aligner sur nous, c’est à nous de nous aligner sur eux ! « Je me suis fait tout à tous afin d’en gagner le plus grand nombre ! » voilà le vécu de l'apôtre Paul

La formule chimique de la contagion = S (Saveur) + P (Proximité) + C (Communication) = I (Impact) S + P + C = I

Attention aux formules chimiques tronquées !

 On peut avoir 1 vie chrétienne qui a de la saveur, qui honore Dieu mais être quelqu’un qui ne se mêle pas avec ceux qui auraient besoin de mon influence. Ma formule chimique ressemble alors à ceci :

S(Saveur maximale) + P ( proximité minimale) + C = I ( impact compromis )

C'est l'impact de la salière ! Je m'explique : une salière contient beaucoup de saveur mais si le sel ne sort pas de la salière pour entrer en contact avec les aliments son impact est nul !

 On peut être quelqu’un de très sociable. On a beaucoup de contacts parmi les inconvertis. Mais ma vie n'est pas très différente de la leur. Ma vie chrétienne manque de saveur et de puissance. Ma formule chimique ressemble alors à ceci :

S (saveur minimale) + P (proximité maximale) + C = I ( impact compromis)

C'est l'impact du caméléon ! Je m'explique : le caméléon se confond tellement bien avec le monde qui l'entoure qu'il en devient invisible ! De même parfois on n'arrive plus à identifier un chrétien tant il a perdu de ses couleurs et de sa saveur au contact du monde !

 Ma vie chrétienne tient la route, je fais des efforts pour être en contact avec des non chrétiens mais surtout me demander pas d’ouvrir la bouche je vais juste me limiter à vivre ma foi devant eux espérant qu’ils comprennent le message ! Ma formule chimique ressemble alors à ceci :

S ( optimale) + P ( optimale) + C (minimale) = I ( impact compromis)

C’est là où se conjugue Saveur optimale + Proximité optimale + Communication optimale que le pouvoir de contagion aura un Impact maximal !