presentation_img_alt

Message à l'Eglise de Smyrne et Philadelphie

Nous avons déjà vu les lettres aux églises d'Éphèse, de Pergame et de Thyatire. Chaque message éveille une prière. Quand je pense à Éphèse, ma prière est de demander que mon cœur reste enflammé. Quand je pense à Pergame ou Thyatire, cela me rappelle la tentation de Jésus dans le désert, lorsque Satan lui demande juste une petite génuflexion, rien qu’un tout petit compromis devant les dieux de ce monde

Nous allons voir maintenant les messages de Dieu pour l’église de Smyrne et pour celle de Philadelphie

Qu'en est-il pour ces 2 églises de l'Apocalypse ?

L’église de Smyrne

Jésus lui dit : « Je connais … ta pauvreté » Ap 2:9

L’église de Philadelphie

Jésus lui dit : « Tu as peu de puissance » Ap 3:8

Au hit parade des églises

Ces 2 églises seraient classées dernières ! Or ce sont les deux seules à qui Jésus ne fait pas de reproche ! Elles ne reçoivent que des éloges!

Leçon pour nous

Le palmarès des hommes est différent de celui de Dieu. Les hommes évaluent les églises selon deux critères : le critère de la prospérité et le critère de l’onction

Aucune de ces 2 églises n’est donc qualifiée, mais Dieu dit à Smyrne "Je connais ta pauvreté et pourtant tu es riche’’ Ap 2 :9

Et à Philadelphie «Je sais que tu as peu de force, et pourtant tu as été fidèle à ma parole » Apo 3 :8

On aura des surprises au ciel le jour de la grande évaluation !!!

J’aimerais maintenant vous monter la correspondance extraordinaire qu’il y a entre le message de Jésus à ces 2 églises et le vécu de ses destinataires.

La ville de Smyrne

1) Smyrne une ville connue pour rivaliser avec Éphèse la capitale

Elle n’était pas la 1ère en nombre mais elle voulait absolument cette 1ère place et su la gagner par sa beauté.

Et bien ce n’est pas un hasard que Jésus se présente à cette église ainsi : Apo2 :8 «Voici ce que déclare celui qui est le premier et le dernier ». Un petit message en passant pour rappeler qui est le vrai 1er !!!

2) Smyrne une ville ressuscitée

Jésus se présente à elle comme « celui qui était mort et qui est revenu à la vie » !

Juste le hasard des mots ? Non ! Smyrne avait été rasée en 600 avant Jésus-Christ et rebâtie en 290 av. J-C. Un historien de l’époque disait que Smyrne avait connu la mort et la résurrection. C’est donc un petit clin d’œil à leur histoire !

Jésus est un champion de la contextualisation : il s’adapte à ses auditeurs pour mieux leur faire passer le message!

3) Smyrne était appelée "la fidèle "

Elle était en effet connue pour sa loyauté politique. Un temple à la déesse de Rome recevait tous les citoyens romains convoqués pour y dire : ’’César est le seigneur !’’ en y brûlant un peu d’encens. Une fois ce devoir civique accompli, les citoyens recevaient un certificat sur lequel il était écrit :’’Nous t’avons vu sacrifier à notre dieu’’.

Smyrne était vraiment la ville fidèle à César ! Du coup les chrétiens qui refusaient de plier le genou devant César on leur confisquait leurs biens en représailles ! Certains de vous qui m’écoutez connaissez cela !

4) A Smyrne il y avait une communauté juive très importante

Lorsque certains juifs se convertissaient, ils étaient considérés comme apostats et dénoncés aux autorités romaines. Polycarpe a été responsable de l’église de Smyrne, c’était un disciple de l’apôtre Jean. Il a été dénoncé par les juifs comme étant destructeur des dieux romains…Un comble ! L’histoire rapporte qu’il a été brûlé vif un jour de sabbat.

Certains de vous qui m’écoutez savez aussi ce que c’est d’être rejeté à cause de votre conversion au christianisme. Et le plus triste c’est que souvent le pouvoir religieux va s’associer au pouvoir politique pour persécuter les disciples de Jésus !

Il y a un proverbe qui dit en français que « l’habit ne fait pas le moine » : Extérieurement on peut être religieux, circoncis dans sa chair et s’opposer à Dieu ! Jésus dit : « Je connais les calomnies que tu subis de la part de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas ». La circoncision qui compte pour Dieu est celle du cœur.

A ces chrétiens persécutés Jésus écrit : « Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie éternelle » FC

Chez les Romains la couronne de laurier était la récompense des athlètes victorieux !

La ville de Philadelphie

1) Philadelphie était une ville frontière

Elle était appelée la porte de l’orient et devait propager la culture grecque auprès des barbares de la Phrygie.

Le temple du dieu Janus avait pour symbole la clef. Et justement Jésus s’adresse aux chrétiens de cette ville en disant : « 7 Voici ce que déclare le Saint, le Véritable, celui qui a la clé du roi David, celui qui ouvre et personne ne peut fermer, celui qui ferme et personne ne peut ouvrir : 8 Je connais ta conduite ; j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer … » Apo 3 :7-8

2) Philadelphie était située dans une zone sismique

Les habitants avaient des huttes en dehors de la ville pour s’y réfugier à la moindre secousse.

Aux chrétiens de Philadelphie Jésus annonce qu’un séisme va venir pour ébranler la terre mais qu’ils seront protégés : « 10 Puisque tu as gardé mon ordre d'être persévérant, moi aussi je te garderai à l'heure du malheur qui va venir sur le monde entier pour mettre à l'épreuve les habitants de la terre. 11 Je viens bientôt. Tiens fermement ce que tu as, afin que personne ne te prenne ta couronne de victoire. » Apo 3 :10-11

Et Jésus d’ajouter : v 12 : « Le vainqueur, j'en ferai une colonne dans le temple de mon Dieu et il n'en sortira plus jamais »

Dans ce contexte « sismique» quelle belle image de réconfort que Jésus promet à ses disciples : « Ne craignez rien je fais de vous des piliers immuables ! »

3) Philadelphie était aussi appelée la petite Athènes

Il y avait beaucoup de temples dans la ville. Pour mettre un de ses fils à l’honneur, on gravait son nom sur la façade d’un des temples, comme un mémorial.

Et bien Jésus promet d’écrire sur les murs du temple de Dieu que nous sommes : «J'inscrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, envoyée par mon Dieu. J'inscrirai aussi sur lui mon nom nouveau. » Ap 3 v12

La leçon de l'acier trempé

Devenir chrétien sous l’empereur Domitien signifiait devenir hors la loi, devoir subir les brimades, les dénonciations ou perdre la vie comme Antipas. En occident, c’est facile d’être chrétien, à part quelques petites moqueries, on n’est pas encore trop menacé.

Notre grand ennemi est peut-être justement cette facilité. On n’est pas trempé comme l’acier qui est mis et remis au feu jusqu’à devenir indestructible.

Bravo bons serviteurs et servantes de Dieu de Smyrne et Philadelphie combien nous aimerions que nos églises vous ressemblent : que Jésus qui marche au milieu des chandeliers n’ai point de reproche à nous adresser !

Nous vous encourageons à suivre toute cette série sur les 7 églises de l' Apocalypse ! Cette série existe aussi en version vidéo dans la catégorie église