presentation_img_alt

L'impact

Nous allons ici méditer sur le I de notre formule chimique de la contagion : S (Saveur) + P (Proximité) + C (Communication) = I (Impact)

Petite histoire racontée par le pasteur Bill Hybells

Un jour un ami passa me voir à l’église, il avait perdu son emploi et voulait savoir si je pouvais faire quelque chose pour l’aider. Je téléphona à un autre ami chef d’entreprise : « si tu penses que c’est un type valable, tu me l’envoies. J’ai justement besoin d’un nouveau représentant ! Quelques mois après je découvre que mon ami dans le besoin avait été licencié ! J’en parle alors avec mon ami chef d'entreprise : " pourquoi l'as-tu licencié ?" et mon ami de répondre « c'est un gars consciencieux, un fonceur, un bosseur, il avait de très bonnes prestations de vente … » , « Alors où était le problème ? » lui dis-je ? : « Et bien Il n’arrivait pas à faire signer de contrat ! Or le but dans les affaires est d’en arriver là ."

C'est souvent là aussi notre problème

Nous avons la saveur, la proximité, un très bon témoignage (le contenu est bon, les points clairs, les illustrations bien choisies) mais nous oublions de « prendre la commande » !

Trop souvent on s’arrête à C la Communication ! Mais notre but n'est pas juste de parler de Jésus mais de conduire des gens à s’engager avec Jésus !

Matthieu 28 v 19 : « Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d'eux mes disciples … »

Aucune autre aventure ici-bas n’est comparable à celle d’amener quelqu’un à devenir un disciple de Jésus ! Etre impliqué dans ce miracle aux conséquences éternelles est ce qui procure à l’être humain le plus de satisfaction et de joie ici-bas !

Hélas beaucoup de chrétiens n'ont jamais expérimenté cette joie ! Ce n'est pas parce qu’ils n’en sont pas capables mais parce qu’ils manquent d’assurance et de formation sur comment s’y prendre !

Une forteresse qu'on trouve dans les pensées des chrétiens concernant l'appel au salut est « laissons cela aux spécialistes ! »

Mais « Faire des disciples » n'est pas réservé à des spécialistes c'est une mission que Jésus confie à chaque chrétien !

Nous sommes tous appelés à être des « sages-femmes » du royaume de Dieu ! Donc n’attendez pas la venue du « gynéco » (du pasteur, de l’évangéliste…) pour faire le boulot : c’est à vous que Dieu et vos amis font confiance ! Je prie que chacun de vous ait la joie dans les semaines à venir d’amener quelqu’un à la nouvelle naissance !

Voici un cours d’accouchement !!!

1. Où se trouvent –ils dans le canal ?

Est-ce le moment de pousser ?

Demandez-lui :

- " As-tu réalisé ton besoin de cesser de faire quelque chose et de commencer à croire ce que Jésus a fait pour toi ? "

- " Réalises-tu ton besoin d’arrêter d’essayer de franchir l’abîme du péché par tes propres efforts et d’emprunter le pont que Dieu t’a donné ? "

- " Ne crois-tu pas que le moment est venu pour toi de cesser de faire des études sur l’aviation et de monter à bord de l’avion ? "

Analyser leurs réponses et évaluer la proximité de l’accouchement

- Si ils sont sur la défensive, ou se montre indifférent : ne soyez pas trop insistant ! Accepter de baisser pavillon : nous sommes habité par une foi contagieuse mais nous ne sommes pas des fanatiques qui font du lavage de cerveau : "Je t’invite à réfléchir à ce que je t’ai partagé et si tu veux on pourra en rediscuter une autre fois ! "

Le message de l'Évangile est en contradiction si radicale avec ce que croit la plupart des gens qu’l leur faut généralement un certain temps pour l’assimiler ! Ils écoutent, assimilent, remettent en question, réfléchissent, réécoutent, assimilent un peu plus … d'autres personnes comprennent bien l’évangile mais ne sont pas prêtes à y répondre !

- Certaines personnes sont prêtes mais pour eux le message n'est pas encore très clair ! Répétez-leur le même contenu mais avec des termes et illustrations différentes jusqu’à ce qu’ils comprennent.

2. Les placer devant un choix !

Il est primordial que les gens comprennent l’offre de Dieu en Jésus car ils doivent pouvoir "passer commande" en toute connaissance de cause ! Mais quand ils ont compris la juste et bonne chose à faire est de les placer devant 1 choix. Dieu leur fait une offre et veut savoir leur réponse !

Demandez-leur : « y a-t-il une raison pour laquelle vous ne voudriez pas prier avec moi maintenant pour confier votre vie à Jésus, pour demander et recevoir son pardon ? »

Eux : « oui j’ai mes raisons d’attendre ! »

Vous : « Puis-je vous demander lesquelles ? »

Nous le verrons dans un prochain enseignement , il existe des forteresses, des faux-raisonnements, des craintes qu’il faut parfois briser avant que des gens puissent s’engager plus loin dans le canal !

Eux : « non il n’existe aucune raison pour que je ne fasse pas le pas maintenant ! Comment dois-je m’y prendre ? »

La personne est prête : ce n’est pas le moment de battre en retraite ! Le moment de l’accouchement est arrivé ! voici quelques conseils :

3. Décontractez-vous !

Cela fait longtemps que Dieu cherche cette personne, qu’il travaille son cœur ! Au moment où l’enfant s’engage dans le canal Dieu ne va pas arrêter le processus, ni vous laisser commettre une erreur fatale ! Tout comme il vous a conduit dans votre témoignage jusqu’ici il va maintenant vous aider à conduire cette personne au salut !

4. Oubliez « les formules consacrées » !

" Mince je ne me souviens plus de la formule à employer ! Comment il faisait déjà le pasteur ? "

Si c'est vous qui vous dites cela j'ai une Bonne nouvelle : il n’existe pas de formule magique ! Soyez vous-mêmes !

5. Priez ensemble

- Trouver un coin tranquille

- Rassurer la personne ; je vais t’aider à prier à voix haute ! Remarque : On n'est pas obligé de prendre une voix spéciale pour prier. Soyez naturel !

- Inviter la personne à prier avec ses propres mots (des mots simples qui viennent de son cœur) à se repentir, à accueillir le pardon obtenu par la croix, à demander l’aide de Dieu pour mener une vie qui l’honore ! Ecoutez sa prière et veillez à ce qu’elle aille dans la bonne direction ! Une prière du type « oui je reconnais Seigneur que j’ai fait quelques erreurs dans ma vie, bon mais ça arrive à tout le monde ! Je te promets de m’améliorer ! » est la prière de quelqu'un chez qui la vérité n'a pas percuté ! Si besoin interrompez la personne gentiment et discutez avec elle de ce qui ne va pas !

- Terminer par une prière de reconnaissance et bénissez ce nouvel enfant de Dieu !

6. Et maintenant que vais-je faire ?

 Célébrez l'Evènement !

Luc 15 v 10 : « je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle. »

Attention ne jugeons pas de la profondeur de l'engagement par le degré d’extériorisation ! Faut affirmer la valeur et l'importance de cette décision et pas faire comme si rien ne s’était passé, cela serait une marque d'incrédulité ! Rappelons-nous : on est dans le registre de la foi basée sur les Écritures et non pas dans le registre du sentiment car parfois le senti ment !!!

La Bible déclare Romains 10 v 13 : « Quiconque fera appel au Seigneur sera sauvé. ».

De façon invisible mais de façon certaine Dieu a pardonné, transformé un pécheur et en a fait un enfant de Dieu ! Vous avez été témoin d’un miracle ! Le diable va essayer de semer le doute : « tu ne crois quand même pas que cette petite prière va annuler ta dette éternelle et faire de toi un enfant de Dieu ! ».

Savez-vous qu’une toute petite signature sur un document légal peut faire basculer votre destinée !

 Vous êtes devenu parents félicitations !

Ce serait de la pure folie de s’attendre à ce qu’un nouveau-né soit capable de se débrouiller tout seul ! Il a besoin d’être protégé, entouré, aimé, nourri, guidé ! Vous qui les avez amené à la conversion vous avez cette responsabilité de les suivre ! Veillez à ce que les fonctions vitales soient en place :

- respirer = la prière. Apprenez à cet enfant nouveau-né àExpirer le Co2 ( le mal) et inhaler l’oxygène ( le bien, l'air d'En-Haut! )

- manger = lecture de la Bible. Conseillez à ce nouvel enfant de Dieu à commencer de lire les évangiles dans une version facile à lire. Dites-lui de noter ses questions

- vie de famille = se joindre à une assemblée. C'est importantpour un enfant d'être entouré par une famille, d'être en communion avec d’autre chrétiens ! Pour y recevoir et y donner !

- Témoigner . Encourager cette personne à témoigner de ce que le Seigneur a fait pour elle

 Si c'est difficile pour vous de suivre cette personne

Cherchez-lui de bons parents adoptifs avec qui elle aura des affinités ! Des gens qui accepteront de lui consacrer du temps ! L'Eglise c'est comme des instituteurs, des professeurs … ils complètent le rôle des parents mais ne le remplace pas !