presentation_img_alt

Et si on faisait fausse route...

La société humaine se serait-elle trompée de chemin ?

Vous est-il arrivé de vouloir atteindre une destination et plus le temps passe, plus la route défile plus le doute s’installe ? Et si je faisais fausse route ? Si ce chemin n’était pas le bon ?


N’en est-il pas un peu ainsi avec le chemin que suit la société actuelle ? Ce chemin qui semblait tout tracé mais qui suscitent de plus en plus de doute et de plus en plus d’interrogation ? Nous serions-nous trompés ?

De plus en plus de gens le pensent sans toutefois arriver à identifier clairement où se situe le problème !

A qui les êtres humains peuvent-ils vraiment se fier ?

Quand on veut atteindre une destination de manière sûre : se fier à son instinct, à ses intuitions, à ses propres croyances peut s’avérer très risqué !

Rien ne vaut un instrument de bord indépendant, sûr, fiable et non sujet aux états d’âme !

Ne serait-ce pas justement cette perte de repères, d’indicateurs qui ont fait leurs preuves qui causent notre errance actuelle ?

Jouer les apprentis sorciers peut s’avérer extrêmement dangereux !

Plutôt qu’aller droit dans le mur ne serait-il pas plus sage de s’arrêter et de consulter une boussole.

Pour se diriger rien ne vaut la boussole !

Quel que soit les époques et les idéologies du moment la boussole indique toujours le Nord et quel que soit les siècles elle a toujours amené ceux l’ont suivi à leur point de chute !

Mais c’est comme si notre monde d’aujourd’hui avait perdu la boussole et beaucoup commence à avoir le tournis !

Ce qui nous fait sans doute le plus défaut actuellement est je crois la sagesse !

Seule la sagesse peut nous mener sur des chemins sécurisés

Mais à l’ère de l’instantané, de l’évènementiel, de la réaction plutôt que de la construction réfléchie ce recul nous fait défaut.

La Bible ce livre le plus imprimé et le plus vendu au monde affirme que :

« La crainte de l'Eternel est le commencement de la sagesse » Proverbes 9 :10

Beaucoup s’accorderaient à dire qu’on assiste aujourdhui à une perte de la crainte vis-à-vis des parents, des professeurs, des autorités…

Mais qu’en est-il de crainte de Dieu ?

Quand l’autorité décrète aujourdhui ouvertement bien ce que la Bible déclare ouvertement mal je me dis que la crainte de Dieu n’est plus là !

Notre manque de sagesse ne serait-ce pas là justement la racine de nos soucis ?

Quand la boussole indique que c’est par là qu’il faut aller mais qu’on choisit d’aller délibérément en sens opposé ne faut-il pas s’attendre à des soucis ?

Fut un temps où on a cru que le chemin d’une modernité émancipée de toute norme divine nous mènerait au bonheur mais on est en train de déchanter !

En temps de crise voici ce que le prophète Jérémie préconisait

Le prophète Jérémie dans un grave temps de crise que traversait sa nation déclarait : « Arrêtez-vous sur la route que vous avez prise et réfléchissez. Renseignez-vous sur les chemins d'autrefois. Cherchez le bon chemin et suivez-le. Alors vous trouverez le repos pour vous-mêmes. Mais ils ont répondu : “Nous ne le suivrons pas.” » Jérémie 6 :16

A vous tous qui êtes en train de vous poser plein de questions et douter que nous soyons sur le bon chemin c’est aussi l’encouragement que j’aimerais vous apporter :

Renseignez-vous sur le chemin de Dieu

Ce chemin que nous propose la Bible, ce livre d’autrefois et que la modernité voudrait passer par-dessus bord.

Je sais que beaucoup me diront comme ils l’ont dit à Jérémie :

“A quoi bon, nous ne le suivrons pas !”

Je respecte cette position si tel est votre choix mais j’ose croire que certains d’entre vous êtes prêts à considérer un chemin nouveau !

A ceux-ci mon conseil est : procurez-vous une Bible et commencez à la lire, en commençant par les évangiles. En lisant cherchez à découvrir le chemin que Dieu vous propose pour votre vie et suivez-le !

C'est pour vous y aider que nous avons créé ce site internet, alors n'hésitez pas à le fréquenter aussi !

Ce message existe aussi en version vidéo sur ce site dans la rubrique " Revenir à Dieu"

Que Dieu vous bénisse !