presentation_img_alt

Discerner notre périmètre de service

On ne peut pas «être au four et au moulin » !

Quand on veut servir Dieu et notre prochain on se heurte à un 1er obstacle qui est que nous n’avons que 24H dans une journée ce qui est loin d’être suffisant pour pouvoir accomplir tout ce qu’il y aurait à faire ! Le 1er danger dans le service, dans le ministère est de se disperser, de s'éparpiller !

Il est impossible malgré toute notre bonne volonté d’être de tous les combats !

Il nous faut donc discerner les combats qui nous reviennent et laisser les autres !

Qu'en était-il pour le ministère de Jésus ?

Nous lisons dans l’Évangile de Matthieu au chapitre 15 ce passage à 1ère vue très choquant mais qui à y regarder de plus près se révèle être très instructif :

« 21 Jésus se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon. 22 Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria: Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon.23 Jésus ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s'approchèrent, et lui dirent avec insistance: Renvoie-la … 24 Jésus répondit: Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. »

C’est comme si ne sachant comment comprendre et interpréter le silence du Maître les disciples agacés par les cris insistants de cette femme disaient : « bon et bien puisque que tu ne veux rien faire pour elle au moins renvoie là qu’elle ne nous casse plus les oreilles ! »

Leçon à apprendre du Maître

La réponse de Jésus aussi surprenante qu’elle paraisse au 1er abord va enseigner une grande leçon à ces serviteurs de Dieu en formation que sont ses 12 apôtres !

Cette leçon c’est que Dieu a fixé à chacun de ses serviteurs et servantes un périmètre de service ! Et que les multiples sollicitations que nous allons rencontrer dans la vie peuvent si nous n’y prenons pas garde nous amener en dehors du champ mission qui nous a été assigné !

Jésus n’est pas insensible à la détresse et au besoin de cette femme : la preuve est qu’il va faire « une dérogation » et lui accorder la grâce qu’elle demande ! Mais Jésus sait que son temps est compté et qu’il ne peut pas tout faire, répondre à tous les besoins de tous les gens sur cette terre ! Jésus sait que pour qu’un service soit efficace et fructueux il doit se concentrer sur l’objectif que Dieu lui fixe.

Dieu a fixé des limites à notre service

Nous tous qui avons à cœur de servir Dieu et notre prochain comprenons que Dieu a fixé un cadre et des limites à notre service et qu’il est important de les connaitre et de les respecter ! Sinon on va brasser beaucoup de vent, courir dans tous les sens et s’épuiser pour très peu de fruit !

Jésus a dit : « Le servir n’est pas plus grand que son Maître mais tout serviteur accompli sera comme son Maître ! »

Accepte donc les limites que Dieu impose à ton service, n’aie pas la folie des grandeurs

«N’aie pas les yeux plus grand que le ventre » !

Ne te mets pas dans le costume du «sauveur » né pour sauver la planète toute entière ce serait naïf de ta part ou pire tellement prétentieux ! La fidélité que Dieu te demande c’est de juste jouer ta part !

Ne jalouse pas le service des autres

Se jalouser les uns les autres pour savoir qui sera le plus grand, qui aura le plus grand ministère est très humain mais pas spirituel ! Le service de Dieu c’est un ministère d’équipe et chacun est positionné sur le terrain à un poste précis qu’il doit occuper fidèlement pour faire gagner l’équipe !

Précision

Le cadre, les limites que Dieu nous fixe ne constitue pas un enfermement dans lequel on se trouve à vie ! Dans le service de chacun il y a des évolutions, des changements en fonction des saisons de notre vie et de notre ministère. Dieu peut élargir nos frontières ou au contraire les rétrécir !