presentation_img_alt

De l'angoisse à la joie

Message du prophète Habacuc

Contexte historique

En Juda vers 600 av JX : le mal s’installe, le méchant triomphe, la Parole de Dieu est mise de côté ! L’oppression, la violence, l’injustice sont partout ! Et le mal est impuni … Un peu comme de nos jours ! Chap 1 : « 2 Jusqu'à quand, Seigneur, vais-je t'appeler au secours sans que tu m'écoutes, et vais-je crier à la violence sans que tu nous en délivres ? 3 Pourquoi me fais-tu voir tant d'injustice ? Comment peux-tu accepter d'être spectateur du malheur ? Autour de moi je ne vois qu'oppression et violence, partout éclatent des procès et des querelles. 4 La loi n'est pas appliquée, la justice n'est pas correctement rendue, le méchant l'emporte sur le juste et les jugements sont faussés. » Un peu comme nous : « jusqu’à quand ? », « pourquoi ne fais-tu rien ? »

Habacuc reçoit 2 révélations

Le mal que commet Juda ne restera pas impuni !

Je vais faire venir les Babyloniens pour châtier Juda ! Juda sera envahi, Jérusalem va tomber et ses habitants vont être emmenés en déportation ! S’accomplira en 586 ! Mais cette 1ère révélation amène une nouvelle question : comment peux-tu te servir d’une nation réputée cruelle pour exercer tes jugements ?

Le jour vient où les Babyloniens seront eux aussi châtiés !

Dieu annonce à son prophète perturbé et perplexe la fin du mal et la totale victoire de Dieu sur la folie et la méchanceté des hommes ! Oui le jour vient ou 2 v 14 : « la terre sera remplie de la connaissance de la gloire du SEIGNEUR comme les eaux recouvrent la mer. »

2600 ans après on attend toujours !

Mais Dieu avait prévenu son prophète : 2 v 3 : « Le moment n'est pas encore venu pour que cette révélation se réalise, mais elle se vérifiera en temps voulu. Attends avec confiance même si cela paraît long : ce que j'annonce arrivera à coup sûr et à son heure. » Dans ce temps d’attente nous sommes appelés :

1) à avancer, à marcher par la foi

Même si on ne voit pas encore la réalisation de ce qui nous a été promis ! 2 v 4 : « le juste vivra par sa foi »

2) à garder en toute circonstance la paix et la joie du Seigneur

3 v 17 à 19 : « 17 Les figuiers ne portent plus de fruits, les vignes ne donnent pas de raisins, les oliviers ne produisent rien, les champs ne fournissent aucune récolte ; il n'y a plus de moutons dans les enclos, plus de bœufs dans les étables.18 Mais moi, je trouve ma joie dans le Seigneur, je suis heureux à cause du Dieu qui me sauve.19 Le Seigneur Dieu est ma force : il me rend aussi agile que les biches, il me fait marcher sur les hauteurs. »

Le livre d’Habacuc pourrait se résumer ainsi écrit le pasteur Francis Bailet : « De l’angoisse à la joie par le moyen de la foi »